Le Royaume-Uni veut renvoyer les embarcations de migrants vers la France

Des migrants sauvés de la Manche par les forces frontalières britanniques arrivent au port de Douvres, en Grande-Bretagne, le 9 septembre 2021. © REUTERS - PETER NICHOLLS Des migrants sauvés de la Manche par les forces frontalières britanniques arrivent au port de Douvres, en Grande-Bretagne, le 9 septembre 2021.

Avec les beaux jours, ils sont de plus en plus nombreux à tenter la traversée de la Manche. Et la ministre de l'Intérieur britannique souhaite désormais que la police des frontières puissent renvoyer les embarcations vers les côtes françaises. Une pratique illégale, selon Paris.

Avec notre correspondante, à Londres,  Claire Digiacomi

C'est une tactique controversée, déjà adoptée par l'Australie : refouler les bateaux de migrants interceptés en mer et les forcer à faire demi-tour. Selon la presse britannique, la ministre de l'Intérieur Priti Patel a approuvé cette technique pour le Royaume-Uni, et la police frontalière est actuellement formée à cette méthode.

► À lire aussi : Le Royaume-Uni face à un nombre record de traversées de la Manche par les migrants

Dans les faits, cette procédure ne pourrait toutefois être appliquée que dans de rares cas, lorsque la situation est jugée sûre : en fonction de la taille de l'embarcation par exemple, ou du nombre de passagers. Mais pour le gouvernement, il s'agit surtout d'ajouter un nouvel outil à sa politique très hostile envers l'immigration et de décourager ceux qui envisagent de rejoindre le pays.

Car les chiffres sont en hausse. Depuis le début de l'année, 13 000 migrants ont traversé la Manche. Plus de 1 500, rien que cette semaine. 

Tensions entre Londres et Paris

Et cette crise attise les tensions entre Londres et Paris. Le ministre de l'Intérieur français, Gérald Darmanin, estime que renvoyer les bateaux vers la France serait « contraire au droit de la mer ». Il dénonce aussi un « chantage » de la part de son homologue, qui menace de bloquer sa participation financière si Paris n'empêche pas plus de traversées de migrants.

À lire aussi : La France pousse pour un nouvel accord migratoire entre l’UE et le Royaume-Uni

Le Royaume-Uni veut renvoyer les embarcations de migrants vers la France