[EN DIRECT] Guerre en Ukraine: un croiseur russe endommagé dans la mer Noire

Le croiseur «Moskva» de la marine russe, dans le Bosphore, en route vers la mer Méditerranée, à Istanbul, en Turquie, le 18 juin 2021. © REUTERS - YORUK ISIK Le croiseur «Moskva» de la marine russe, dans le Bosphore, en route vers la mer Méditerranée, à Istanbul, en Turquie, le 18 juin 2021.

Au 50e jour de l'invasion russe de l'Ukraine, ce 14 avril, suivez en direct les dernières informations sur le conflit. Un croiseur russe a été « gravement endommagé » par une explosion de munitions causée par un incendie, ont rapporté ce jeudi les agences d'État russes. C'est pour Moscou l'un des plus gros revers matériels depuis le début de l'invasion.

► Le site de la rédaction russe de RFI diffuse la radio publique ukrainienne (en langue ukrainienne) depuis la page d'accueil.

► Article mis à jour régulièrement, cliquez sur ce lien pour rafraîchir

Les horaires sont donnés en temps universel (TU)

Les points essentiels :

►Le croiseur russe Moskva a été « gravement endommagé » par une explosion de munitions causée par un incendie, ont rapporté jeudi les agences d'État russes, citant le ministère de la Défense.

►Emmanuel Macron tout comme le chancelier allemand Olaf Scholz n'ont pas repris le terme « génocide » utilisé la veille par le président américain Joe Biden pour en accuser le président russe Vladimir Poutine en Ukraine. Justin Trudeau, Premier ministre canadien, a lui aussi évoqué pour la première fois un « génocide » en Ukraine. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a quant à lui jugé « très blessant » le refus de M. Macron de dénoncer un « génocide » dans son pays.

►L'armée russe a menacé mercredi de frapper des centres de commandement dans la capitale ukrainienne Kiev, que Moscou a renoncé pour l'heure à prendre, accusant l'Ukraine de tirs et de sabotages sur le territoire russe.

►Joe Biden a annoncé une nouvelle aide militaire de 800 millions de dollars à l'Ukraine. Cette nouvelle tranche d'aide contiendra des équipements « très efficaces que nous avons déjà livrés » à l'Ukraine, mais aussi « de nouvelles capacités », ce qui comprend notamment « des systèmes d'artillerie » et des « moyens de transport blindés », a précisé l'exécutif américain.

09h15 : Moscou met l'Otan en garde contre une adhésion de la Finlande et la Suède

La Russie a prévenu jeudi qu'elle renforcerait ses moyens de défense aux abords de la mer Baltique et qu'elle mettrait fin aux discussions en vue d'en faire une région dénucléarisée si la Finlande et la Suède rejoignent l'Alliance atlantique. « Il ne peut plus y avoir de discussions sur le statut dénucléarisé de la Baltique. L'équilibre doit être rétabli », a déclaré le vice-président du Conseil de sécurité de Russie, l'ancien président Dmitri Medvedev. « La Russie n'avait pas pris de telles initiatives jusqu'à présent et n'avait pas l'intention de le faire », a-t-il affirmé.

09h00 : Le Moskva, un navire russe de commandement hautement symbolique

08h00 : Images de la visite du président polonais Andrzej Duda en Ukraine mercredi

07h15 : Pourquoi les oligarques ukrainiens se sont convertis à la cause de leur pays?

L’arrestation d’un oligarque ukrainien proche de Vladimir Poutine a remis en lumière cette caste de milliardaires corrompus. Que sont devenus les oligarques ukrainiens ?

► Écoutez la chronique en cliquant ici

07h10 : Le chef de la diplomatie irlandaise se rend à Kiev ce 14 avril

Le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney se rend à Kiev, ont indiqué ses services. Il s'agit de la première visite d'un ministre des Affaires étrangères d'un pays membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU depuis le début de la guerre en Ukraine. Simon Coveney, qui est également ministre de la Défense, rencontrera ses deux homologues, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba et celui de la Défense, Oleksii Reznikov et visitera des zones directement touchées par l'invasion russe. « Ses discussions avec le gouvernement ukrainien porteront sur la manière dont l'Irlande peut continuer à fournir un soutien politique, sécuritaire et humanitaire à l'Ukraine », ont indiqué ses services.

Elles porteront aussi sur la façon d'« aider » l'Ukraine dans ses démarches pour tenter d'adhérer à l'Union européenne, de « mener à bien les sanctions de l'UE contre la Russie et de tenir la Russie responsable de son invasion brutale et injustifiée ».

L'Irlande a fourni 20 millions d'euros d'aide humanitaire à l'Ukraine et aux réfugiés ukrainiens dans les pays voisins et 33 millions d'euros d'aide non létale à l'armée ukrainienne par le biais de la Facilité européenne pour la paix, un fonds doté de 5 milliards d'euros créé et abondé par les États membres hors du budget communautaire.

07h00 : Réouverture de couloirs humanitaires d'évacuation après une suspension

L'Ukraine annonce ce jeudi une reprise des évacuations de civils via neuf couloirs humanitaires, notamment depuis la ville assiégée de Marioupol dans le sud-est du pays, après une journée de suspension due selon Kiev à des violations russes du cessez-le-feu. « Neufs couloirs humanitaires sont prévus aujourd'hui », a déclaré la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk sur Telegram.

06h50 : Au moins 197 enfants tués depuis le début de la guerre

Selon le bureau du procureur général ukrainien, la guerre aurait tué au moins 197 enfants. Plus de 351 auraient été blessés. Le nombre réel d'enfants tués pourrait être plus élevé en raison du manque d'informations en provenance des zones de front.

06h40 :  « Je pense que cela fera réfléchir la marine russe à deux fois », affirme un expert à propos du Moskva

Le professeur Michael Petersen, directeur de l'Institut d'études maritimes de Russie à l'US Naval War College, s'est exprimé dans l'émission britannique Today de Radio 4 au sujet du navire russe Moskva.

Selon lui, il est encore trop tôt pour savoir ce qui s'est passé exactement, mais « il semble de plus en plus que les Ukrainiens aient réussi à remporter une victoire non négligeable en mer ». « Je pense que cette victoire a également une valeur symbolique et militaire », explique-t-il. « Je pense que cela fera réfléchir la marine russe à deux fois. »

06h05 : L'ensemble de l'équipage du Moskva « a été évacué »

Le vaisseau amiral de la flotte russe dans la mer Noire, le croiseur Moskva, a été gravement endommagé après une explosion de munitions, rapporte jeudi l'agence de presse russe Interfax citant le ministère russe de la Défense. Selon Interfax, l'équipage a été évacué. L'agence de presse a indiqué que l'explosion avait été provoquée par un incendie dont la cause n'est pas encore connue, précisant qu'une enquête était en cours.

« Un incendie s'est déclaré sur le croiseur Moskva et a provoqué l'explosion de munitions. Le navire a été gravement endommagé », a écrit le ministère russe de la Défense dans un communiqué. « L'ensemble de l'équipage a été évacué. » Les agences de presse russes ont déclaré que le croiseur était équipé de 16 missiles de croisière antinavire de type Vulkan. Le gouverneur de la région d'Odessa, Maksym Martchenko, a déclaré plus tôt que le Moskva avait été frappé par deux missiles antinavire ukrainiens de type Neptune, sans toutefois avancer de preuves.

Selon Kiev, le Moskva a participé à l'un des premiers échanges marquants de la guerre, lorsque les garde-frontières ukrainiens de l'île des Serpents, un petit affleurement de la mer Noire, ont dit au navire, qui avait demandé leur reddition, « d'aller se faire foutre ». « Il a été confirmé que le croiseur Moskva est allé aujourd'hui exactement là où les gardes-frontières de l'île des Serpents lui ont dit d'aller », a déclaré Maksym Martchenko dans une publication diffusée sur internet. Le ministère ukrainien de la Défense n'a pas répondu à une demande de commentaire.

05h45 : À Kharkiv, une poignée de restaurants rouvre pour soutenir le moral des habitants

Dans l’est de l’Ukraine, les troupes russes s’amassent en prévision d’une prochaine offensive dans le Donbass. Plus au nord, proche de la frontière avec la Russie, la deuxième ville du pays, Kharkiv, essuie des bombardements incessants, dans les quartiers nord surtout, mais aussi dans le centre et le sud de la ville. Les commerces de Kharkiv ont fermé depuis déjà plusieurs semaines. Mais une poignée de restaurants a décidé de rouvrir ces derniers jours, avant tout pour soutenir le moral des habitants qui sont restés sur place. Une oasis en pleine guerre.

Découvrez le reportage de nos envoyés spéciaux en cliquant ici

05h25 : Une alpiniste ukrainienne bientôt en haut de l’Everest pour remonter le moral de ceux qui luttent contre l'invasion russe

L’alpiniste Antonina Samoilova a posé avec le drapeau national ukrainien avant de partir pour le mont Everest, à son hôtel de Katmandou, le 14 avril 2022. Elle a déclaré le 13 avril qu'elle allait atteindre le sommet de l'Everest en portant son drapeau national afin de rallier le soutien mondial à son pays et de remonter le moral de ceux qui luttent contre l'invasion russe.

04h30 : Une application pour compenser les dégâts matériels dus à la guerre

En raison de l'invasion russe, des milliers de citoyens ukrainiens dans différentes villes du pays se sont retrouvés sans abri. L'État a donc promis d'aider à la reconstruction des logements et des biens. Le ministère de la Transformation numérique lance un processus de collecte d'informations et d'enregistrement des pertes afin de les compenser.

Découvrez le reportage de nos envoyés spéciaux en cliquant ici

04h20 : Le maire adjoint de Marioupol affirme que les troupes ukrainiennes se battent toujours

La Russie affirme que plus de 1 000 marines ukrainiens se sont rendus dans la ville portuaire assiégée de Marioupol, mais l'Ukraine dément. Le maire adjoint de la ville, Serhiy Orlov, a déclaré à la BBC que les troupes ukrainiennes se battaient toujours. Les combats semblent se poursuivre autour de l'aciérie géante Azovstal dans le port, qui est l'une des deux zones qui ne sont pas sous contrôle russe. La télévision russe a diffusé des images qui, selon elle, montrent des marines se rendant à l'aciérie. Mais un conseiller du président ukrainien a insisté sur le fait que les marines avaient en fait percé pour rejoindre les forces du bataillon Azov dans une autre poche.

04h10 : Une sénatrice russe veut des stages linguistiques pour les enfants ukrainiens des « territoires libérés »

Après que Moscou a distribué sans compter des passeports russes aux citoyens du Donbass, voilà que la sénatrice russe Lilia Gumerova s’inquiète de l’intégration des enfants arrivés en Russie depuis les républiques autoproclamées de Donetsk et de Louhansk. À ses yeux, en plus des traumatismes causés par huit ans de conflit, ils ne maîtrisent pas suffisamment la langue russe.

Selon divers témoignages recueillis auprès des réfugiés arrivés du Donbass, les enfants ne maîtrisent pas suffisamment la langue russe pour maîtriser le programme d’enseignement général de la Fédération de Russie. C’est ce qu’a affirmé la sénatrice Lilia Gumerova, avant d’ajouter qu’il était très difficile pour un enfant traumatisé par huit ans de conflit de comprendre les enseignements dispensés dans une classe générale. Une façon de souligner les vexations dont la minorité russophone est victime en Ukraine, selon les autorités russes. Mais à ses yeux rien n’est perdu alors que chacune de 85 régions du pays a accueilli des réfugiés.

Au cours de l’été, ces enfants pourront bénéficier d’une mise à jour de leurs connaissances linguistiques qui sera dispensée par des étudiants, des lycéens et des conseillers. En parallèle, la sénatrice a souligné que, conformément aux accords d’amitié et de coopération signés entre Moscou, Donetsk et Louhansk, la formation avancée de près de 2 500 enseignants du Donbass avait déjà commencé. La Russie a également livré environ 5 millions de manuels scolaires aux républiques indépendantistes.

► À écouter aussi : La nouvelle vie de réfugiées ukrainiennes en France

[EN DIRECT] Guerre en Ukraine: un croiseur russe endommagé dans la mer Noire