La FIA confirme les nouvelles mesures de réduction des coûts du WRC

Sébastien Ogier, Benjamin Veillas, Toyota Yaris Rally1 © Julien Perez Alonso Sébastien Ogier, Benjamin Veillas, Toyota Yaris Rally1

Plusieurs amendements ont été apportés au règlement sportif du WRC lors du Conseil Mondial du Sport Automobile qui s'est tenu mercredi à Paris, présentés par la FIA comme étant axés sur la gestion des coûts, la sécurité et la durabilité.

Dans le cadre de la nouvelle réglementation hybride du WRC pour 2022, les constructeurs ne pourront ainsi plus utiliser que deux moteurs par voiture et non plus trois. Les voitures inscrites pour marquer des points seront par ailleurs limitées à neuf unités hybrides de 100 kW.

"Le nombre de moteurs autorisés pour chaque constructeur a été réduit pour passer de trois à deux. L'utilisation d'unités hybrides par saison (en dehors des essais) pour les voitures engagées pour marquer des points au championnat constructeurs a été limitée à un groupe de neuf pour l'ensemble de la saison, tandis qu'une unité hybride et une de rechange seront autorisées à chaque rallye pour toutes les autres Rally1, et ce afin de se conformer aux mesures d'économie du Rally1", indique la FIA dans un communiqué.

"Dans le règlement technique, des modifications ont été apportées à la catégorie Rally1 pour inclure une augmentation de dix kilos du poids minimum des voitures afin de limiter les coûts", est-il précisé.

Il a également été confirmé que les équipages devront porter des gants spéciaux afin de se protéger dans le cas où un problème devait survenir avec les unités hybrides pendant une épreuve. "Dans le cadre des procédures de sécurité Haute Tension à partir de 2022, chaque voiture de Rally1 doit avoir à bord des gants HT de classe 0, que le pilote et le copilote devront porter en cas de problème HT pour assurer un niveau de protection plus élevé."

"Les voitures de Rally1 seront marquées d'un signe HY en lettres blanches sur fond rouge sur les panneaux de porte avant, remplaçant le numéro du véhicule, pour le rendre plus facilement identifiable par les commissaires et les spectateurs."

Le calendrier n'a quant à lui pas été complété et plusieurs épreuves sont encore à préciser parmi les 13 manches qui apparaissent sur le programme de 2022, dévoilé en octobre dernier lors d'une précédente réunion du Conseil Mondial. Depuis, l'Irlande du Nord est fortement pressentie pour obtenir la neuvième place à la date vacante du 18 au 21 août, celle-ci devant se dérouler sur asphalte, mais aucune confirmation n'en est parvenue.

Lire aussi :Ogier : "Plus d'incertitude que jamais" en WRC pour 2022

La FIA confirme les nouvelles mesures de réduction des coûts du WRC