Somalie: Modagiscio ciblée par des attaques simultanées revendiquées par les shebabs

Des habitants près d'un bâtiment détruit par une voiture piégée, le 16 février 2022. © AFP - HASSAN ALI ELMI Des habitants près d'un bâtiment détruit par une voiture piégée, le 16 février 2022.

Des coups de feu et des explosions ont été entendues la nuit dernière à Mogasdicio, la capitale somalienne. Ce sont des attaques simultanées qui ont été menées par le groupe jihadiste des shebabs. Un commissariat a notamment été pris pour cible et détruit.

Les assaillants ont fini par être repoussés mais ces attentats surviennent alors que la situation politique en Somalie est toujours fragile. En plus de la crise politique et du processus électoral laborieux que traverse le pays, les habitants de Mogadiscio doivent donc aussi compter avec la violence terroriste.

Une envergure inédite

Durant la nuit de mardi à mercredi, vers 1h du matin, c'est une attaque d'une envergure inédite qui a frappé la capitale. Des commandos ont attaqué simultanément au moins deux quartiers du nord et du sud de la ville, Kahda et Dar-el-Salam.

À Kahda, une voiture piégée a été lancée contre le commissariat, qui a été complètement détruit, ainsi que des maisons civiles des alentours, selon des photos diffusées ce mercredi. Les habitants des deux quartiers ont fait état, dans la nuit, de durs combats à l'arme légère pendant une trentaine de minutes, après quoi les assaillants se sont enfuis.

La violence terroriste ne cesse pas

Ce mercredi, le calme est revenu. Et ce matin, les shebabs ont revendiqué ces attaques, disant avoir attaqué six endroits différents de la capitale. La police a fait état de plusieurs morts, dont des enfants. Mais ce bilan est encore provisoire.

La violence terroriste ne cesse pas en Somalie. Il y a un mois, le porte-parole du gouvernement avait été blessé dans un attentat-suicide. Puis une semaine plus tard, un kamikaze s'était fait exploser à un carrefour très fréquenté de la ville, tuant trois personnes avec lui.

Somalie: Modagiscio ciblée par des attaques simultanées revendiquées par les shebabs