Un parfum en hommage à Grace de Monaco

Albert II a officiellement lancé à l’hôtel de Paris, le parfum intitulé « Promenade sur le Rocher » créé sous la marque « Grace de Monaco », une marque de luxe qui désormais produira des produits haut de gamme. Chaque semaine, Stéphane Bern décrypte l'actualité royale avec un nouveau rendez-vous : Côté Cours.

© HUFFSCHMITT/SIPA

Depuis la nuit des temps, les reines ont leur parfum et Jean-Louis Fargeon savait composer à la Cour de France les fragrances appréciées par Louis XV, Marie-Antoinette ou plus tard l’impératrice Joséphine que perpétue la maison Oriza L.Legrand. Eau de rose, fleur d’oranger, violette, jasmin, il y en avait pour tous les goûts. Cette tradition se prolonge aujourd’hui à Monaco où le prince souverain Albert II a officiellement lancé à l’hôtel de Paris, le parfum intitulé « Promenade sur le Rocher » créé sous la marque « Grace de Monaco », une marque de luxe qui désormais produira des produits haut de gamme, dont la totalité des bénéfices reviendra à la Fondation Princesse Grace, à l’initiative de la branche américaine de la Fondation Princesse Grace. Le site internet de cette nouvelle marque de luxe – gdmonaco.com – explique que ce parfum a été imaginé pour « minimiser l’impact de production et optimiser ses scores éthiques en matière d’environnement, tout en misant sur des ingrédients de qualité ». L’épouse du prince Rainier III de Monaco avait déjà une magnifique roserais à son nom, elle aura désormais un parfum qui associe deux roses différentes, la Centifolia et la Damascena, deux roses… de Grasse. On y trouve aussi des notes de jasmin d’Inde, de bois, de patchouli et de vétiver. Conçu par Olivier Cresp, de la société suisse Firmenich, le parfum n’a été mis en bouteille que dans 100 flacons numérotés, dont le prix va de 5000 à 10 000 euros. Il s’agit du premier article de luxe conçu par la nouvelle marque Grace de Monaco, abrégée en GDM. L’objectif affiché est non seulement de soutenir financièrement les projets de la Princess Grace Foundation USA, mais aussi de « faire perdurer sa mémoire». « Notre ambition est de proposer d’incroyables produits de luxe bien sûr, mais aussi et surtout de s’assurer que les jeunes générations sachent que la princesse Grace n’était pas seulement une sublime femme. Mais aussi une philanthrope, une mère, une star hollywoodienne, une princesse chérie. Et que son parcours puisse en inspirer d’autres », a expliqué Brisa Carleton, sa directrice.

La princesse Grace aimait passionnément les fleurs

Colette disait que la Principauté est un « Etat dont les frontières sont des fleurs ». De fait, la princesse Grace aimait passionnément les fleurs, elle les peignait merveilleusement et appréciait les fragrances fleuries. Il se raconte que le jour de son mariage à Monaco, le 19 avril 1956, Grace Kelly avait laissé dans son sillage une envolée florale imaginée par la maison Creed, Fleurissimo, subtile association de bergamote, tubéreuse, rose bulgare, violette, iris et ambre, mousse, musc ou encore patchouli et ylang-ylang… Un autre parfum porte-bonheur est associé au souvenir de la princesse, lorsqu’elle était encore une star hollywoodienne : quand elle monte sur scène pour recevoir son Oscar en 1955 pour le film « une fille de la province », elle porte une autre fragrance, « Château Krigler », auquel elle attribue sa victoire. Désormais, le souvenir de la princesse Grace, et la nostalgie souveraine qu’elle ne cesse de susciter, sera évoqué par cette « promenade sur le Rocher », évocatrice de charme, luxe, volupté… et générosité.

Un parfum en hommage à Grace de Monaco