L'Algérie cale face à la Sierra Leone

Yacine Brahimi a incarné le manque d'inspiration offensive des Algériens © Fournis par Sofoot Yacine Brahimi a incarné le manque d'inspiration offensive des Algériens

Algérie 0-0 Sierra Leone

Dans la famille "débuts poussifs de favoris", je demande l'Algérie.

Comme le Cameroun, le Sénégal ou encore le Maroc, les champions d’Afrique en titre n’ont pas brillé pour leur entrée en lice dans la compétition. Mais à l'inverse de ces trois-là, les Algériens, eux, on été incapables de prendre les trois points. Résultat : Riyad Mahrez et ses coéquipiers doivent se contenter d'un match nul face à la Sierra Leone (0-0).

Après un moment émotion offert par le Sierraléonais Kei Kamara, en pleurs au moment des hymnes, Youcef Atal a tout de suite donné le ton du match en manquant une remise dangereuse vers son gardien au bout de quelques secondes de jeu (1re). Malgré un système tourné vers l’attaque, avec l’unique Belkebla comme force défensive dans son milieu, l’Algérie n’a pas pesé devant en première mi-temps. Et le portier des Leone Stars Mohamed Kamara n’est pas étranger à cet échec. S’il est surnommé Fabianski au pays, le gardien s’est surtout pris pour Manuel Neuer un soir de 2014, en n’hésitant pas à sortir loin de son but pour gêner les Fennecs. À force de perdre des ballons au milieu, l’Algérie a même mis en confiance l’attaquant Alhaji Kamara, auteur de deux têtes qui fuient le cadre, à la réception d’un centre tendu (5e) puis sur coup franc (22e). Et si l’on ferme les yeux sur quelques saucisses envoyées plus proches des poteaux de corner que des montants de Raïs M’Bolhi, on peut même dire que la Sierra Leone a dominé le premier acte.

Le raté de Brahimi

En seconde période, les joueurs de Belmadi reviennent avec plus de tranchant mais pas moins de déchets. Brahimi a directement l’occasion de tromper Kamara mais il manque son duel (51e) avant de céder sa place à Bendebka (63e). L’entrant est à deux doigts de profiter d’une percée de Belaïli pour ouvrir la marque mais voit son tir contré par l’ancien international anglais Steven Caulker (65e), qui honorait sa première sélection avec les Leone Stars. En fin de match, Saïd Benrahma, seul aux six mètres, rate sa reprise (85e) avant que Rami Bensebaini ne soit mis en échec par Mohamed Kamara, décidément énorme cet après-midi (89e). Avec ce score nul et vierge, la 106e nation mondiale crée l’exploit et l’Algérie peut être verte.

Seul point positif, les Fennecs auront au moins réussi à égaler les 35 matchs sans défaite de l’Espagne et le Brésil.

Algérie (4-4-2) : M'Bolhi – Atal, Mandi (Benlamri, 46e), Bedrane, Bensebaini – Mahrez, Belkebla (Benrahma, 82e), Belaïli, Brahimi (Benbedka, 63e) – Slimani (Bounedjah, 63e), Feghouli (Boulaya, 63e). Entraîneur : Djamel Belmadi.

Sierra Leone (4-2-3-1) : M. Kamara – Kakay, Caulker, Bangura, Wright – Quee, J. Kamara – Bundu, K. Kamara, Buya Turay (Kaikai, 82e) – A. Kamara (Fofanah, 75e). Entraîneur : John Keister.

L'Algérie cale face à la Sierra Leone