Ukraine: Antony Blinken à Kiev pour témoigner du soutien «indéfectible» des États-Unis

C’est un déplacement très attendu à Kiev, après des semaines de tensions à la frontière russo-ukrainienne : le secrétaire d'État américain Antony Blinken effectue une visite de deux jours en Ukraine. © Brendan Smialowski AFP/File C’est un déplacement très attendu à Kiev, après des semaines de tensions à la frontière russo-ukrainienne : le secrétaire d'État américain Antony Blinken effectue une visite de deux jours en Ukraine.

C’est un déplacement très attendu à Kiev, après des semaines de tensions à la frontière russo-ukrainienne : le secrétaire d'État américain effectue une visite de deux jours en Ukraine. Antony Blinken sera notamment reçu par le président Volodymyr Zelensky. L’occasion d’afficher le soutien des États-Unis à Kiev tout en appelant les autorités à tenir leurs engagements.

Le chef de la diplomatie américaine vient témoigner du soutien « indéfectible » des États-Unis à Kiev après le déploiement de troupes russes à la frontière ukrainienne, selon les mots de son porte-parole Ned Price. Soutien « à la souveraineté et l'intégrité territoriale ukrainiennes face à l'agressivité actuelle de la Russie ».

Le mois dernier, à l’issue d’une rencontre à Bruxelles avec son homologue ukrainien, Antony Blinken avait prévenu qu’il y aurait des « conséquences » en cas d'« agression » russe en Ukraine. Dmytro Kuleba avait alors affirmé avoir discuté avec le secrétaire d’État de besoins militaires urgents pour son pays. Une discussion qui va donc se poursuivre à Kiev. Le président Zelensky n’omettra sans doute pas d’évoquer comme il le fait souvent ces derniers temps, la question de l’adhésion de son pays à l’Otan, à un mois du sommet de l’Alliance atlantique.

► À lire aussi : L’Otan se dit solidaire des sanctions américaines contre le Kremlin

Les questions de gouvernance et de lutte contre la corruption seront également à l’ordre du jour. La mise en œuvre de réformes sera « essentielle pour garantir les institutions démocratiques, la prospérité économique et l'avenir euro-atlantique de l'Ukraine », souligne le porte-parole du secrétaire d’État qui vient, accompagné de son nouveau bras droit, Victoria Nuland, déjà chargée de l’Ukraine dans l’administration Obama, au moment de la révolution du Maidan.

► À lire aussi : Ukraine: pas de trêve militaire pour la Pâques orthodoxe dans le Donbass

Ukraine: Antony Blinken à Kiev pour témoigner du soutien «indéfectible» des États-Unis