L'Afrique du Sud dit adieu à Desmond Tutu

© Nic Bothma/AP/picture alliance

C'est une messe de requiem dont Desmond Tutu avait réglé le moindre détail : ses obsèques, qui se sont déroulées ce samedi (01.01) dans la cathédrale anglicane du Cap, dont il a été longtemps l'archevêque vent debout contre l'apartheid, marquent la fin d'une semaine d'hommages à cette figure majeure de l'Afrique du Sud.

Un cercueil très simple

Sous un ciel gris et une fine bruine, la famille et les amis de Tutu, mais aussi la veuve de Frederik Willem de Klerk, le dernier président blanc du pays et de nombreux prêtres sont arrivés au compte-gouttes dans l'église.

Le cercueil dans lequel Desmond Tutu a reposé les deux jours précédents dans la cathédrale Saint-Georges, pour que des milliers de personnes viennent honorer la mémoire de ses combats et de ses enthousiasmes, est en pin clair. Il avait demandé "le moins cher possible", dans un pays où les obsèques sont souvent l'occasion de montrer qu'on a dépensé sans compter pour le défunt.

Ici, pas de poignées en or, mais de simples bouts de corde pour pouvoir le transporter, évoquant la ceinture sobre des frères franciscains. Dessus, un bouquet d'oeillets blancs. Mgr Tutu ne voulait pas d'autre fleur dans l'église.

Le père spirituel de l'Afrique du Sud

Après l'hymne national, c'est le président Cyril Ramaphosa qui a prononcé l'éloge funèbre, rappelant notamment que Desmond Tutu a autant compté dans l'histoire récente de l'Afrique du Sud que Nelson Mandela :

"Si l'Archevêque Desmond Tutu était là, il dirait : 'Eh, mais pourquoi avez-vous l'air si sombre, si malheureux ?' Il aurait voulu que nous sourions, que nous rions. C'était le genre de personne qu'il était. Si notre Madiba bien aimé était le père de notre démocratie, l'Archevêque Desmond Tutu était le père spirituel de notre nation. Il a vécu une vie honnête et complète. Il a quitté ce monde en un meilleur état qu'il n'était, il a quitté notre pays dans un bien meilleur état qu'il n'était, avant notre démocratie. Nous nous souviendrons de lui avec un sourire."

L'aquamation plutôt que la crémation

A noter que le corps de Desmond Tutu doit être réduit en poussière par aquamation, une nouvelle méthode de crémation par l'eau présentée comme une alternative écologique aux modes de sépulture classiques. Outre la symbolique - l'eau est bien évidemment considérée plus douce que les flammes, et évoque la fin d'une vie commencée...dans l'eau - l'aquamation est moins énergivore que la crémation par combustion et émet moins de gaz à effet de serre.

Auteur: Ali Farhat (avec agences)

L'Afrique du Sud dit adieu à Desmond Tutu