RCA : L’Union européenne met un coup d’arrêt à sa mission EUTM

Le Conseil de sécurité de l'ONU a renouvelé pour un an sa mission de Casques bleus en Centrafrique, sans le soutien de la Russie et de la Chine, insatisfaites du texte rédigé par la France. © ALEXIS HUGUET/AFP Le Conseil de sécurité de l'ONU a renouvelé pour un an sa mission de Casques bleus en Centrafrique, sans le soutien de la Russie et de la Chine, insatisfaites du texte rédigé par la France.

Le groupe Wagner est perçu par l'Europe comme un groupe de mercenaires. La suspension de la mission survient après la résolution du Parlement européen sanctionnant plusieurs responsables russes impliqués en Centrafrique.

L'EUTM est engagée en Centrafrique depuis 2014 et sa mission consiste à assurer un conseil technique et à former les militaires centrafricains affaiblis après des années de crise.

"La mission EUTM suspend le volet formation de son action, c'est le deuxième volet plus visible qu'est le volet formation. Et celui-ci est temporairement suspendu du fait de l'action des mercenaires de Wagner aux côtés des FACA et au contrôle de ceux-ci, parce que ce n'est pas leur opération et du fait des exactions que ces mercenaires commettent contre les populations", a déclaré le général de brigade Jacques Langlade Montgros qui a aussi annoncé la réduction de l'effectif.

Plusieurs formateurs européens cessent donc leurs activités de formation, mais ils pourront les reprendre si le gouvernement revient sur sa coopération avec le groupe Wagner.

L'Union Européenne a déjà gelé les avoirs de personnalités proches de la Russie en Centrafrique. Ces personnes sont également interdites de visa pour l'espace Schengen.

Contacté par nos soins, Claude Rameau Birreau, le ministre centrafricain de la Défense et de la Reconstruction de l'armée, se refuse à tout commentaire. Il dit « prendre acte de la décision » et privilégier une solution « diplomatique ».

Les populations pessimistes

Dans les rues de Bangui, les passants interrogés se montrent pessimistes.

"Je ne sais pas comment est-ce qu'on va faire pour combler le vide, mais je ne pense pas que le groupe paramilitaire russe présent en RCA pourrait nous aider à combler ce vide. Ce n'est pas l'armée russe régulière donc ne disposant pas des moyens ni militaires, techniques et logistiques conséquents pour former nos militaires avec les techniques modernes et faire en sorte que nous ayons une armée disciplinée et modernes."

"C'est un revirement regrettable parce que l'armée centrafricaine était à reconstruire", a fait connaitre un au Centrafricain.

Cette décision, quoique temporaire, a des conséquences structurelles en matière de sécurité en Centrafrique.

Placée sous résolution de l'ONU, l'EUTM a également pour mission de certifier les corps de l'armée formés, gage de la levée de l'embargo sur les armes à destination du pays.

Auteur: Jean Fernand Koena

RCA : L’Union européenne met un coup d’arrêt à sa mission EUTM