La décrue plus rapide que prévue en France, la réouverture du Taj Mahal... le point sur le coronavirus

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

© REUTERS/Andrew Kelly.

La situation en France

La pression sur les services hospitaliers continue de baisser, selon les chiffres de Santé Publique France. La France compte désormais 12.374 personnes hospitalisées en raison du Covid-19, un chiffre au plus bas depuis la mi-octobre. La décrue du nombre de patients traités en soins critiques, pour les formes les plus graves, se poursuit aussi, avec 2.068 malades, un plus bas depuis la mi-octobre également, dont 71 nouvelles admissions.

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 30.472.434 personnes ont reçu au moins une injection et 14.364.587 personnes ont reçu deux injections. Cela représente respectivement 58% et 27,4% de la population majeure. 16.126.305 personnes ont un schéma vaccinal complet (deux doses, ou une dose si vaccin à dose unique ou si vaccin pour une personne ayant eu le Covid-19), précise le ministère de la Santé.

A lire aussi : Covid-19: la vaccination des mineurs de plus de 12 ans est un "impératif arithmétique"

Un freinage de l'épidémie plus rapide que prévu

L'épidémie de Covid est en rapide décélération avec moins de 5.000 nouveaux cas quotidiens (contre six fois plus au dernier pic, début avril) et bientôt autour de 2.000 par jour, selon les prévisionnistes. Pour Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste à Santé publique France, la situation est "plus favorable" que ce qui était prévu il y a quelques semaines, avec un taux d'incidence passé sous la barre des 100 pour la première fois depuis septembre 2020 (68 nouveaux cas pour 100.000 habitants).

"C'est une très bonne surprise qui concerne toute l'Europe, à l'exception du Royaume-Uni et du Portugal", dit à l'AFP l'épidémiologiste Antoine Flahault. La décrue "figurait dans nos modèles mais s'est peut-être accélérée grâce notamment à la météo dont l'impact est difficilement prévisible", explique à l'AFP Simon Cauchemez, modélisateur de l'Institut Pasteur.

En faisant tourner ses modèles entre le 26 avril et le 21 mai, l'Institut a constaté que le ralentissement de l'épidémie était "à peu près dix jours en avance" sur les projections, ajoute-t-il.

Parmi les facteurs, les experts mentionnent l'allègement "très progressif" des restrictions, avec une réouverture par étapes: le 19 mai pour les terrasses et lieux culturels, le 9 juin pour l'intérieur des bars et restaurants, salles de sport ou piscines.

Autre explication: la vaccination des populations les plus à risque, avec plus de 80% des plus de 75 ans qui ont déjà reçu une première dose. Une campagne étendue fin mai à tous les adultes et à compter de mardi aux plus de 12 ans.

Au rang des autres causes, les spécialistes citent la météo et le caractère saisonnier du virus. "Ce n'est pas qu'une question de température et d'humidité mais aussi de rayons UV et d'un changement de comportement des gens qui sont plus à l'extérieur et ouvrent davantage leurs fenêtres", juge le professeur Flahault, citant aussi une moindre pollution atmosphérique en été qu'en hiver.

Selon l'épidémiologiste Pascal Crépey, l'été, on a "un risque de transmission du virus deux fois plus faible".

- Angleterre: report de la levée des dernières restrictions -

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir le report de la levée des dernières restrictions en Angleterre, en raison de la poussée du variant Delta du coronavirus.

"Nous sommes très préoccupés par le variant Delta qui se propage plus rapidement que prévu" a-t-il déclaré. La dernière étape du déconfinement, prévue initialement le 21 juin (réouverture de discothèques notamment) a été repoussée au 19 juillet.

- Jauge pour l'Euro augmentée -

Les demi-finales et la finale de l'Euro 2020 se joueront devant 40.000 fans à Wembley, la plus grande foule réunie au Royaume-Uni depuis plus de 15 mois, les autorités ayant augmenté lundi la jauge dans le cadre d'évènements publics-test.

"Nous voulons rassembler des preuves supplémentaires sur la façon dont nous pouvons reprendre les grands événements en toute sécurité", a déclaré le ministre de la Culture, Oliver Dowden.

- Allemagne : vers une levée du masque progressive -

L'Allemagne s'oriente vers une levée progressive de l'obligation de porter un masque grâce à une forte accalmie des infections au Covid-19 dans le pays, a indiqué lundi le ministre de la Santé.

- Inde: réouverture du Taj Mahal -

Le Taj Mahal, la plus grande attraction touristique d'Inde, va rouvrir ses portes cette semaine, a annoncé lundi le gouvernement, deux mois après sa fermeture à cause d'une flambée meurtrière de l'épidémie de Covid-19.

Les grandes villes, dont la capitale New Delhi et le centre financier de Bombay, ont commencé à lever les restrictions de déplacement et d'activités.

- Copa America: 41 cas détectés -

Un total de 41 personnes ont été testées positives au coronavirus parmi toutes les délégations participant à la Copa America, a informé le ministère de la Santé du Brésil, pays hôte de la compétition.

Malgré l'absence de public, le déplacement de la Copa America au Brésil après les désistements de la Colombie puis de l'Argentine a suscité de vives critiques, compte tenu de la situation sanitaire du pays: le géant sud-américain cumule près d'un demi-million de décès dus au coronavirus.

Le bilan dans le monde

La pandémie a fait plus de 3.805.928 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 10H00 GMT.

Après les Etats-Unis (599.961 morts), les pays enregistrant le plus grand nombre de décès sont le Brésil (488.228), l'Inde (374.305) et le Mexique (230.150).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. L'OMS estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

La décrue plus rapide que prévue en France, la réouverture du Taj Mahal... le point sur le coronavirus