Maroc : le secteur touristique reprend des couleurs

Si le secteur reprend des couleurs, c’est surtout parce que le royaume a pris des mesures pour faciliter le retour des touristes : les restrictions sanitaires ont été allégées, les tarifs des billets d’avion et des hôtels ont été réduits.

Certains propriétaires de chevaux et d'ânes marocains sont confrontés à la famine depuis l'effondrement de l'industrie du tourisme © Mosa'ab Elshamy/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved. Certains propriétaires de chevaux et d'ânes marocains sont confrontés à la famine depuis l'effondrement de l'industrie du tourisme

De plus en plus d’avions qui atterrissent, de plus en plus de monde dans les aéroports, il n’y a pas de doute, l’activité touristique reprend peu à peu au Maroc. Car ces derniers temps avec la pandémie de coronavirus, la situation était préoccupante. Mais il y a quelques jours, le pays a rouvert ses frontières aériennes.

"Depuis la reprise des vols le 15 juin, nous avons reçu environ 4 000 passagers par jour et nous espérons que ces statistiques augmenteront progressivement, car d'autres compagnies aériennes reprendront leurs vols depuis et vers l'aéroport de Marrakech", explique Zakaria Harti de l’aéroport de Marrakech.

Si le secteur reprend des couleurs, c’est surtout parce que le royaume a pris des mesures pour faciliter le retour des touristes : les restrictions sanitaires ont été allégées, les tarifs des billets d’avion et des hôtels ont été réduits.

" Je viens de Londres, j'ai deux vaccins et je n'avais besoin de rien, j'avais juste besoin de leur montrer mes deux vaccins, c'était effectivement très encourageant pour nous de venir à Marrakech", se réjouit Tony Kitus, un touriste algérien qui réside à Londres.

À Marrakech, sur la célèbre place Jemaa el-Fnaa, qui avait été désertée par les touristes, les affaires reprennent aussi peu à peu, même si on est pour l’instant loin des chiffres de 2019, où trois millions de touristes avaient visité la ville.

"Nous vivons aujourd'hui le début de la reprise du secteur touristique, et c'est ce qui fait qu'un ensemble d'activités directement liées au secteur touristique, comme le transport aérien, le transport routier, les restaurants, les hôtels, les chambres d'hôtes, la location de voiture et les voyages agences, toutes sont en plein essor. Les catégories travaillant dans ces secteurs qui souffraient, voient maintenant le début de l'espoir", explique Zoubir Bouhoute, qui travaille à l’office de tourisme de Marrakech.

Maroc : le secteur touristique reprend des couleurs