Irak: le nord du pays ciblé par quatre attaques djihadistes meurtrières

Une vue générale de la ville de Kirkouk ciblée par une attaque djihadiste dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2021. © AFP - MARWAN IBRAHIM Une vue générale de la ville de Kirkouk ciblée par une attaque djihadiste dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2021.

En Irak, quatre attaques djihadistes ont eu lieu la nuit dernière, tuant au total 18 Irakiens, en majorité des militaires. Les autorités du pays ont appelé à un renforcement de la sécurité dans les zones attaquées, ainsi qu'au maintien d'un soutien international. 

Avec notre correspondante à Bagdad, Lucile Wassermann

Ce fut une nuit sanglante en Irak. Près de Kirkouk, dans le nord, six combattants kurdes ont été tués dans des affrontements avec des djihadistes. À Tarmiya, au nord de Bagdad, un convoi de l'armée irakienne a également été pris pour cible, ainsi que les renforts qui sont arrivés un peu plus tard. Sept militaires sont morts dans l'embuscade.

Puis, près de la frontière syrienne, à l'ouest, ou encore à Diyala, à l'est, des engins explosifs improvisés, ont là encore, ciblé et tué des soldats irakiens.

Rien ne permet de dire que toutes ces attaques ont été coordonnées, mais elles sont significatives de le menace djihadiste, toujours bien présente en Irak, qui se manifeste souvent par ce genre d'embuscades, effectuées de nuit, dans des zones rurales et contre des forces de l'ordre.

Les responsables kurdes ont immédiatement appelé  à un renforcement de la sécurité, en particulier à Kirkouk, l'une des zones disputées entre le gouvernement régional kurde et celui fédéral de Bagdad. Ils appellent à la formation d'un organe conjoint entre les combattants kurdes et l'armée irakienne pour défaire l'État islamique. Le président irakien a également appelé à l'unité, et au maintien du soutien international dans ce combat.

Irak: le nord du pays ciblé par quatre attaques djihadistes meurtrières