Le rôle du Maroc comme acteur majeur de l'hydrogène vert confirmé par un investissement de 100 milliards de dirhams par Total Eren

© Fournis par Yabiladi

Début janvier, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables a publié les résultats de son enquête «Géopolitique de la transformation énergétique : le facteur de l’hydrogène» dans lequel le Maroc était présenté comme un des 5 pays les mieux placés pour devenir les principaux producteurs d’hydrogène. Aux côtés de l’Australie, le Chili, l’Arabie saoudite et les États-Unis, le royaume devrait pouvoir influencer les prix, vu les politiques de soutien et la disponibilité d’énergies renouvelables. 

Un investissement colossal prévu au Maroc vient illustrer ces prévisions et propulse le Maroc comme pays phare dans l’hydrogène vert, avec par moins de 100 milliards de dirhams qui devraient être investis par Total Eren, la filiale dédiée aux énergies renouvelables de TotalEnergies, à Guelmim-Oued Noun. Selon les révélations du site Le Desk, le groupe souhaite réaliser un projet hybride de production d’hydrogène et d’ammoniac vert de 10 GW, couplé essentiellement à des éoliennes électrique.

Fin juin 2021, le conseil d’administration du Centre régional d’investissement (CRI) de Guelmim-Oued Noun avait approuvé plusieurs projets relatifs aux énergies renouvelables, notamment présenté par Total Eren. Les investissements de Total Eren, ajoutait le CRI en décembre, concernaient deux projets de production d’énergie éolienne électrique, apprenait-on en décembre. Les travaux devraient commencer en 2025, après la réalisation de toutes les études nécessaires, pour un début de la production en GW à l’horizon 2027, ajoute-t-on.

Avec cet investissement colossal, approuvé le 25 novembre dernier par la Commission régionale unifiée d’investissement, selon Le Desk, Total Eren devrait ériger sur 170 000 hectares une production suffisamment importante pour être exportée et entériner la place de leader Maroc dans le domaine de l’hydrogène vert. Outre les atouts géographiques du Maroc et sa proximité avec l’Europe, propice à l’exportation, la production énergétique devrait servir à décarboner le Maroc et de grandes productions nationales, comme celle d’engrais du groupe OCP.

Le rôle du Maroc comme acteur majeur de l'hydrogène vert confirmé par un investissement de 100 milliards de dirhams par Total Eren