Législatif, gouvernance et environnement au menu des quotidiens marocains

© Fournis par Journal de Bangui Les quotidiens marocains parus ce vendredi s'intéressent aux futurs défis à relever par le Parlement, à la gestion de la chose publique et à la protection de l'environnement.+Aujourd'hui le Maroc+ écrit que les élections ne sont pas la finalité, mais plutôt un moyen pour permettre à de nouveaux partis et élus de prendre le relais et poursuivre le chemin du développement et surtout la réponse aux attentes des citoyens, notant que le Parlement avec ses deux Chambres est particulièrement attendu au cours des prochains mois. Il a tout d'abord le contrôle de l'action du gouvernement, les missions de la diplomatie parlementaire mais également et surtout le volet législatif, poursuit le quotidien, relevant que le rythme de la production des lois gagnerait ainsi à augmenter au cours de la prochaine législature qui se profile. Des projets ainsi que des propositions de lois efficaces, claires et surtout applicables sur le terrain très vite, "peuvent être la meilleure réponse aux citoyennes et citoyens qui sont allés en masse aux urnes pour élire les nouveaux membres des instances élues", estime-t-il. Abordant la gestion de la chose publique, +L'Économiste+ relève que l'arrivée de nouvelles têtes à la présidence de différentes collectivités territoriales, stars connues du monde du foot, de politiques confirmés ou de figures féminines, "ravive les attentes et humanise un peu plus ce qui s'apparente à un quasi-maquis". Bien peu de citoyens maîtrisent les rouages de cette stratification ou savent même ce que fait chaque structure ou à quoi elle sert exactement, constate le journal, citant l'exemple des conseils régionaux qui entament à peine leur deuxième mandat. Contrairement au discrédit ayant marqué le mandat précédent, dans la nouvelle configuration, "plus rien n'interdit désormais le déploiement de coalitions homogènes au service de stratégies de gouvernance plus efficaces. Et surtout au plus près des besoins des populations", indique-t-il. +L'Opinion+ rapporte que le dimanche 3 octobre 2021 aura lieu à Rabat la 4ème édition de la Journée sans voitures, désormais rebaptisée « Rabat, sans ma voiture ». Organisée par l'Association des Jeunes du 21ème siècle en partenariat avec les autorités locales, cette manifestation vise à sensibiliser les Rbatis à l'importance de la protection de l'environnement et à la nécessité d'agir contre la pollution atmosphérique générée par les véhicules de transport, souligne la publication. De 9h à 18h, l'Avenue Mohammed V sera donc exclusivement ouverte aux voitures électriques, aux vélos et aux véhicules de secours. « Ce genre d'évènements permet de réduire de 30 à 40% de la production de gaz à effet de serre de la journée », a déclaré Aziz El Fekkaki, président de l'Association des Jeunes du 21ème siècle, cité par le quotidien.

The post Législatif, gouvernance et environnement au menu des quotidiens marocains appeared first on Journal de Bangui.

Législatif, gouvernance et environnement au menu des quotidiens marocains