Le pays de Galles enfonce la Turquie et se rapproche des huitièmes

© Fournis par Sofoot

Turquie 0-2 Pays de Galles

Buts : Ramsey (43e) et Roberts (90e+5) pour les Dragons

L’amitié fraternelle entre Azéris et Turcs a été célébrée au stade olympique de Bakou, avec de nombreux supporters brandissant les drapeaux des deux pays. Sauf que sous les yeux de Recep Tayyip Erdoğan, présent en tribunes, Gareth Bale et ses amis gallois sont venus gâcher la fête en s'imposant 2-0, ce qui valide quasiment leur qualification pour les huitièmes de finale et condamne presque la Turquie à une élimination dès le premier tour.

Il faut croire que le pays de Galles n’a travaillé qu’un seul schéma d’attaque durant sa préparation. Et ça marche : à trois reprises, Aaron Ramsey a plongé dans la défense turque pour se procurer une occasion de but, toujours servi à merveille par le pied gauche de Gareth Bale. D’abord, le Turinois se joue de Çağlar Söyüncü, avant de buter sur Uğurcan Çakır (6e). La deuxième fois, sa frappe manque inexplicablement le cadre, et offre un sursis à la défense adverse et son alignement plus que douteux (24e). La troisième est la bonne, quand Gareth Bale adresse un amour de ballon à son compatriote, qui réalise le geste parfait pour contrôler de la poitrine et donner l’avantage aux Dragons (1-0, 43e).

À la 60e minute, le très remuant Gareth Bale a pris de la vitesse pour pousser Zeki Çelik à concéder le penalty. Pas aidé par sa course d’élan exécrable, le Dragon de Cardiff n'a pas réussi à se faire justice lui-même, envoyant une praline en direction de la mer Caspienne. Dans le camp d'en face, Burak Yılmaz a beau avoir les occasions pour remettre les siens dans le coup (54e, 71e), Danny Ward passe un début de soirée plutôt tranquille, jusqu'à cet arrêt sur un coup de casque de Merih Demiral (87e). La fin de match est même à l'avantage du pays de Galles, et un second but est inscrit par Connor Roberts grâce à un nouveau magnifique travail du Madrilène (2-0, 90e+5). Un succès logique et une première place de groupe provisoire, en attendant le match entre l'Italie et la Suisse ce soir. Avec quatre points, les Gallois devraient être de la partie en huitièmes de finale, sauf concours de circonstances.

Quel flop, cette Turquie.

Turquie (4-1-4-1) : Çakır - Çelik, Ayhan, Söyüncü, Meraş (Müldür 73e) - Yokuşlu (Demiral 45e) - Karaman (Dervişoğlu 75e), Çalhanoğlu, Tufan (Yazıcı 45ee), Ünder (Kahveci 83e) - Yılmaz. Sélectionneur : Şenol Güneş.

Pays de Galles (4-2-3-1) : Ward - C. Roberts, Mepham, Rodon, B. Davies - Allen (Ampadu 73e), Morrell - Bale, Ramsey (H. Wilson 85e), D. James (N. Williams 94e) - Moore. Sélectionneur : Robert Page.

Résultats et classement de l'Euro 2020.

Le pays de Galles enfonce la Turquie et se rapproche des huitièmes