La Chine empêche Tencent de fusionner les deux groupes majeurs du jeu en ligne

Tencent ne pourra pas fusionner deux groupes dans lequel elle possédait des parts pour créer un géant du marché vidéoludique. © NOEL CELIS/AFP Tencent ne pourra pas fusionner deux groupes dans lequel elle possédait des parts pour créer un géant du marché vidéoludique.

Le régulateur chinois des marchés a annoncé ce samedi 10 juillet avoir bloqué la fusion des deux plus grands groupes d'exploitation de plateformes de jeux en direct, souhaitée par le géant chinois de l'internet Tencent. Une nouvelle étape dans la répression des géants naitonaux du numérique, après Alibaba et Didi, l'Uber chinois.

Pékin a lancé une vaste offensive contre les pratiques anticoncurrentielles des géants du secteur des technologies de l'information après des années de croissance effrénée et de règlementation laxiste. Les raisons de cette offensive : en partie pour juguler leur influence croissante et par crainte pour la sécurité des masses de données des consommateurs. Selon les analystes, un tel mariage des services de jeux en ligne Huya et Douyu aurait porté leur part de marché intérieur entre 80 et 90%.

« Si Huya et Douyu fusionnaient, cela [...] renforcerait encore la position dominante de Tencent sur le marché de la diffusion en direct de jeux », a expliqué l'administration centrale de régulation du marché chinois (SAMR) dans un communiqué en ligne.

► À lire également : Cybersécurité: Pékin lance une enquête contre Didi, le Uber chinois

Éviter des monopoles trop importants

Le projet de Tencent avait été annoncé en octobre, mais l'administration de régulation avait annoncé qu'elle examinerait la question en décembre. Tencent a actuellement une participation majoritaire dans Huya et détient 38% de Douyu. Une fusion lui aurait donné le contrôle de la nouvelle entité.

Huya et Douyu sont toutes deux cotées aux États-Unis avec des capitalisations boursières respectives de 3,57 milliards (3 milliards d'euros) et 1,77 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros).

► À lire aussi : En Chine, Alibaba écope d'une amende record de plus de 2,78 milliards de dollars

(Avec AFP)

La Chine empêche Tencent de fusionner les deux groupes majeurs du jeu en ligne