Barça: la solution miracle de Tebas pour recruter Haaland cet été

L'attaquant norvégien de Dortmund, Erling Braut Haaland, après avoir remporté le match de première division allemande entre le Borussia Dortmund et Mayence, à Dortmund, dans l'ouest de l'Allemagne, le 16 octobre 2021. © Ina Fassbender © 2019 AFP L'attaquant norvégien de Dortmund, Erling Braut Haaland, après avoir remporté le match de première division allemande entre le Borussia Dortmund et Mayence, à Dortmund, dans l'ouest de l'Allemagne, le 16 octobre 2021.

Mais où Erling Haaland posera-t-il ses vacances cet été ? Le feuilleton devrait agiter les prochains mois, alors que la stature du Norvégien parait désormais trop imposante pour le Borussia Dortmund et qu’il est activement courtisé par tous les mastodontes européens. Le FC Barcelone a fait de l’attaquant sa priorité mais sa mauvaise santé financière rend pour l’instant la transaction impossible… À moins de dégraisser drastiquement l’effectif, comme l’a expliqué dans un entretien à Sport le président de la Liga, Javier Tebas.

"Joan Laporta (le président du Barça, ndlr) sait déjà quoi faire, je lui ai déjà dit", a expliqué Tebas. "La situation est compliquée, mais je lui ai donné mes recommandations. Il sait qu’il a beaucoup de travail et qu’il doit y avoir des départs." La saison dernière, le club a perdu 481 millions d’euros, ce qui a porté sa dette à un montant record: 1,35 milliard d’euros. La conséquence d’échecs répétés lors des derniers mercatos et d’une masse salariale trop imposante.

500 millions de ventes pour avoir Haaland

Pour recruter, le Barça a donc peu de marge de manœuvre. Il pourrait utiliser, exceptionnellement, la règle du 1/4, qui stipule qu’un club à la masse salariale déjà trop importante a le droit de dépenser pour un nouveau joueur 25% de ce qu’il économise via d’autres opérations financières, notamment des ventes. L’institution blaugrana pourrait donc utiliser cette règle, en vendant des joueurs "comme Coutinho ou Umtiti", pour "intégrer un autre joueur", en l’occurrence Haaland.

Mais avec un montant de transfert aussi élevé que celui du Norvégien, est encore sous contrat jusqu’en 2024 avec Dortmund, qui devrait allégrement dépasser les 100 millions d’euros avec les commissions, ce scénario est hautement improbable. "Il faut récupérer pratiquement toutes les pertes qui ont eu lieu et c'est très compliqué car on parle pratiquement de 500 millions d'euros", a éclairé Tebas.

Signer avec CVC pour éponger la dette

Pour ce dernier, la meilleure solution pour le Barça serait de signer l’accord avec CVC, un capital britannique qui investit des fonds dans la Liga et ses clubs en échange de 10% des bénéfices de LaLiga pendant 50 ans. 16 équipes du championnat espagnol ont accepté cet accord, mais pas le club catalan qui l’a estimé défavorable économiquement à long terme. À court terme, il pourrait pourtant lui permettre d’éponger sa dette et de redevenir actif sur le marché des transferts.

"Je pense qu'ils n'ont pas fait une véritable analyse de l'opération vu les arguments qui ont été utilisés à la fois par le vice-président et le général directeur du Barça, qui assuraient qu’ils allaient perdre beaucoup d'argent, a tenté d’expliquer Tebas. L'opération financière correspond à 1,3% de leur budget. C'est beaucoup d’indignation pour quelque chose qui permettrait d'améliorer grandement l'économie du FC Barcelone et l'accès aux joueurs. À vrai dire, je ne comprends pas."

Barça: la solution miracle de Tebas pour recruter Haaland cet été