L'UEFA ouvre une enquête sur la gestion du KO de Pavard

L'UEFA ouvre une enquête sur le KO de Pavard. © Fournis par Sofoot L'UEFA ouvre une enquête sur le KO de Pavard.

Non, Antonio Rüdiger n'est pas le seul danger public allemand.

Les Allemands n’y sont pas allés de main morte mardi soir lors de la victoire française à Munich (1-0). Outre la morsure de Rüdiger sur Pogba, Robin Gosens a mis un coup de genou (involontaire) dans le visage de Benjamin Pavard, lequel est resté dans les vapes quelques secondes. Après un petit coup d’eau sur le visage et un rapide check du corps médical, le Bavarois a repris sa place sur le terrain.

Néanmoins, le protocole commotion est passé à la trappe, Pavard aurait dû quitter la pelouse pour passer un test dans les vestiaires afin de vérifier qu’il y avait bien de la lumière à tous les étages. Cette négligence n’est pas passée inaperçue du côté de la FIFPro (le syndicat des joueurs professionnels) : « La FIFPro est en contact avec l’UEFA pour savoir pourquoi la charte sur les commotions cérébrales n’a pas été appliquée et pourquoi Benjamin Pavard n’a pas quitté le terrain lors du match entre la France et l’Allemagne » s’interroge le syndicat. Par conséquent, l’UEFA a ouvert une enquête afin de savoir si l’ancien Lillois était réellement en état de poursuivre le match.

On ne sait pas ce que Pavard a fait aux Allemands, mais ils lui en veulent.

L'UEFA ouvre une enquête sur la gestion du KO de Pavard