L'obligation vaccinale contre la Covid-19 en débat

L'obligation vaccinale contre le Covid-19 gagne du terrain, comme en France où elle a été décidée pour les personnels soignants dans le but d'endiguer le variant Delta. © Delphine Goldsztejn/MAXPPP/dpa/picture alliance L'obligation vaccinale contre le Covid-19 gagne du terrain, comme en France où elle a été décidée pour les personnels soignants dans le but d'endiguer le variant Delta.

Certificat ou passeport sanitaire étendu et vaccination obligatoire pour certaines catégories professionnelles comme les soignants et des personnes au contact de personnes fragiles. C’est la décision forte qui a été prise par la Grèce et la France.

En Grèce, la vaccination deviendra obligatoire pour le personnel des maisons de retraite au plus tard le 16 août et pour les soignants à partir du 1er septembre, a annoncé lundi (12.07.2021) le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis

Emmanuel Macron à la manœuvre

Pour freiner la forte reprise de l'épidémie avec le variant Delta qui touche les territoires français, Emmanuel Macron a aussi choisi de miser sur un atout majeur : le vaccin.

Dès le 15 septembre, la vaccination sera obligatoire pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques ou encore les maisons de retraite, ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées en France.

Le débat est aussi lancé en Allemagne depuis quelques jours déjà. La chancelière Angela Merkel a de son côté, rejeté toute forme de vaccination obligatoire.

"Nous n'avons pas l'intention d'emprunter cette voie", dit Merkel, faisant référence à peine voilée à la France.

Même la présidente du conseil d'éthique allemand ne considère pas cette obligation nécessaire. Alena Buyx, a d’ailleurs précisé que la vaccination n'est pas obligatoire pour certains groupes professionnels en Allemagne.

Le variant Delta qui change tout

Le variant Delta supplante rapidement les autres souches du virus dans beaucoup de pays notamment en France, et représente déjà près de 50% des contaminations, selon le ministre français de la Santé Olivier Veran.

Le conseil scientifique français, se dit inquiet d'un taux de couverture vaccinale encore "trop bas" dans le pays, et avait préconisé une obligation vaccinale pour les soignants.

L'Union européenne se dit aussi prête à toute éventualité. La commissaire européenne à la Santé et à la Sécurité alimentaire, Stella Kyriakides a déclaré que l’UE s’est préparée à l'éventualité d'une troisième injection à sa population du vaccin de Pfizer/BioNtech, que ses fabricants préconisent.

Au Royaume uni et en Italie, les procédures sont en cours pour rendre la vaccination obligatoire.

Auteur: Kossivi Tiassou

L'obligation vaccinale contre la Covid-19 en débat