Israël panse ses plaies après une bousculade meurtrière lors d'un pèlerinage juif

Des juifs ultra-orthodoxes lors des funérailles à Jérusalem d'une victime de la bousculade meutrière de Meron dans le nord d'Israël, le 30 avril 2021 © Menahem KAHANA Des juifs ultra-orthodoxes lors des funérailles à Jérusalem d'une victime de la bousculade meutrière de Meron dans le nord d'Israël, le 30 avril 2021

Israël se prépare samedi à de nouvelles funérailles au lendemain d'une bousculade monstre qui a fait 45 morts lors d'un pèlerinage juif orthodoxe, l'une des "plus graves catastrophes" de l'Histoire du pays.

L'Etat hébreu a commencé vendredi à enterrer les victimes d'un mouvement de foule qui a eu lieu la nuit précédente lors d'un pèlerinage au mont Meron (nord), un des plus grands rassemblements organisés dans le pays depuis le début de la pandémie de Covid-19 avec des dizaines de milliers de personnes présentes pour l'occasion.

Cartes d'Israël localisant Méron © John SAEKI Cartes d'Israël localisant Méron

"La catastrophe du mont Meron est l'une des plus graves qui aient frappé l'Etat d'Israël", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en décrétant une journée de deuil national dimanche. 

"Les corps de 32 victimes de la catastrophe du Meron ont été identifiés", a indiqué vendredi soir le ministère israélien de la Santé dans un communiqué, ajoutant que 22 corps avaient été sortis de l'institut médico-légal pour être enterrés.

La bousculade ayant fait au moins 44 morts dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'un pèlerinage juif est "l'une des plus graves catastrophes" de l'histoire d'Israël, selon le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a décrété un jour de deuil national dimanche © Fournis par AFP La bousculade ayant fait au moins 44 morts dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'un pèlerinage juif est "l'une des plus graves catastrophes" de l'histoire d'Israël, selon le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a décrété un jour de deuil national dimanche

"En raison de l'entrée du shabbat (repos hebdomadaire juif, NDLR) et sur ordre du grand rabbin d'Israël, il n'est pas possible de poursuivre le processus" d'identification ainsi que les enterrements, proscrits pendant le shabbat selon la loi juive, a-t-il précisé.

"Nous poursuivrons après la sortie du shabbat" samedi soir, ajoute le ministère.

Le processus d'identification des corps se déroule en plusieurs étapes et peut nécessiter des prises d'empreintes, des analyses ADN et des dents.

"Nous travaillons dur mais il faut comprendre que c'est un processus complexe et sensible", a déclaré le docteur Chen Kugel, directeur de l'institut de médecine légale d'Abou Kabir de Tel-Aviv. Il faut agir avec "responsabilité" pour éviter de graves erreurs, a-t-il ajouté, cité dans le communiqué du ministère.

- "Déchirant" -

Jeudi soir, plusieurs dizaines de milliers de personnes étaient réunies pour le pèlerinage marquant la fête juive de Lag Baomer, au Mont Meron, autour du tombeau présumé de Rabbi Shimon Bar Yochaï, un talmudiste du IIe siècle de l'ère chrétienne auquel on attribue la rédaction du Zohar, ouvrage central de la mystique juive.

Des juifs ultra-orthodoxes lors des funérailles à Jérusalem d'une victime de la bousculade meutrière de Meron dans le nord d'Israël, le 30 avril 2021 © Menahem KAHANA Des juifs ultra-orthodoxes lors des funérailles à Jérusalem d'une victime de la bousculade meutrière de Meron dans le nord d'Israël, le 30 avril 2021

Avant le drame, une foule dense dansait et chantait pour cette fête qui célèbre aussi la fin d'une épidémie dévastatrice parmi les élèves d'une ancienne école talmudique.

Israël panse ses plaies après une bousculade meurtrière lors d'un pèlerinage juif