Phase de groupes de la C1 africaine, ce samedi: Le moment de vérité…

© Présenté par

Après six mois à la tête de l’Espérance, Radhi Jaïdi s’apprête à négocier la phase essentielle de la Ligue des champions. Avec les renforts du mercato hivernal et après une période suffisante à la tête de l’équipe.

Les fins connaisseurs du football vous le diront : on ne peut évaluer le travail d’un entraîneur qu’après, au moins, deux mois de travail à la tête de l’équipe.

Radhi Jaïdi est depuis six mois à la tête de l’EST. Avec les renforts effectués lors du mercato hivernal dont il est satisfait, il est censé être bien armé pour attaquer la phase de groupes de la C1 africaine. Une phase essentielle lors de laquelle le moindre faux pas, le moindre point perdu en cours de route, peut coûter cher à l’arrivée. Dans une vidéo postée mardi sur la page officielle du club, l’entraîneur s’est dit satisfait des recrutements effectués : « Grâce au travail effectué en concertation avec la cellule des recrutements, nous avons recruté des joueurs du calibre de l’EST. Des joueurs ayant le profil adéquat aussi sur bien au niveau du volet technique qu’au niveau social dans la perspective d’une bonne intégration au sein du groupe.

Nous ne sommes, certes, qu’au début d’une nouvelle stratégie de recrutement, elle apportera sans doute ses fruits», a déclaré Radhi Jaïdi avant d’ajouter à propos de la préparation : « Nous avons profité de l’arrêt du championnat pour bien nous préparer en prévision du reste de la saison. Nous avons disputé bon nombre de matches amicaux et donné du temps de jeu aux jeunes ».

Par ailleurs, parmi les six joueurs ajoutés à la liste africaine, figurent deux jeunes : Aziz Abid et Ghaïth Wahabi.

Eduwo et Bougrine, principaux renforts de l’hiver

Les quatre autres joueurs ajoutés à la liste africaine sont les nouvelles recrues, à savoir Kingsley Eduwo, Sabir Bougrine, Mohamed Ali Ben Hammouda et Hani Amamou. Eduwo et Bougrine sont les principaux renforts du mercato hivernal. Eduwo est attendu pour apporter plus de profondeur au jeu offensif. Un avant-centre de métier qui a manqué jusque-là au dispositif de jeu de l’équipe. Nassim Ben Khalifa a plutôt le profil de deuxième attaquant alors que Hamdou El Houni et Anis Badri sont des attaquants de couloir. Eduwo est donc venu compléter le puzzle.

Quant au Marocain Sabir Bougrine, ce milieu offensif devra apporter plus de solidité à l’entrejeu et faire la paire avec Mohamed Ali Ben Romdhane à qui la concurrence fera sans doute beaucoup de bien.

Le troisième renfort n’est autre que l’enfant du club, Mohamed Ali Ben Hammouda. Comme Yassine Khénissi avant lui, Ben Hammouda envisage son retour à l’Espérance comme une seconde chance qui s’offre à lui en vue d’un nouveau départ sous les couleurs « sang et or ». Prêté par l’AS Soliman, Ben Hammouda, qui évolue comme avant-centre aussi, a un concurrent de taille, Kingsley Eduwo. Ce ne sera pas facile, pour lui, de s’imposer. A lui de faire ses preuves.

Le quatrième renfort n’est autre que Hani Amamou. Un renfort défensif qui s’ajoute au retour sur de bons sentiments d’Elyès Chetti. Certes, Amamou et Chetti n’évoluent pas dans le même registre, mais l’un comme l’autre ont besoin de s’affirmer de nouveau.

Bref, les renforts du mercato hivernal sont venus compléter le dispositif du jeu de Radhi Jaïdi. Des renforts qui peuvent être utiles lors de la phase des groupes de la Ligue des champions à condition qu’Anis Badri et Hamdou El Houni retrouvent la grande forme et que Nassim Ben Khélifa apporte, enfin, le plus escompté comme deuxième attaquant.

Pour Radhi Jaïdi, c’est tout simplement le moment de vérité. Il est là depuis suffisamment de temps et dit avoir eu les recrutements qu’il voulait. A lui de faire ses preuves comme entraîneur en Ligue des champions. Lui qui a brillé dans cette compétition comme joueur. Rendez-vous après demain (14h00) sur la pelouse de l’Olympique de Radès face au club botswanais, Jwaneng Galaxy.

Phase de groupes de la C1 africaine, ce samedi: Le moment de vérité…