Ligue des champions | lL précieux nul de l’espérance (1-1) devant le CRB à Alger : L’Espérance en bon voyageur

© Présenté par
Le nul obtenu à Alger, devant le CRB vaut bien une précieuse victoire car il a empêché les Algérois de chiper le leadership à l’Espérance. C’est très important !

A dix minutes de la fin du match CRBelouizdad-Espérance, dans le cadre de la deuxième journée de l’étape des poules de la Ligue des champions, les coéquipiers de Ghaïlane Chaâlali étaient sur le point de laisser des plumes à Alger. Ils risquaient, du coup, de perdre leur leadership acquis aisément après leur victoire édifiante (4-0) contre les Botswanais de Jwaneng Galaxy une semaine auparavant.

Et après le match nul (0-0) entre l’ESS et le CRB à Radès, l’on s’attendait à ce que l’explication entre les «Sang et Or» et les Algérois allait être musclée et très importante pour les deux équipes qui avaient pour objectif commun le leadership. Cet objectif allait être loupé par l’Espérance et revenir au CRB n’eût été le but providentiel du latéral droit Zied Mechmoum. Ce dernier survola la défense algéroise pour signer le but de l’égalisation (1-1) de la tête sur un corner botté au premier poteau par le Marocain Sabir Bougrine (82e). A rappeler que le CRB menait au score grâce à un penalty transformé par Karim Laâribi dès la 14e.

Ce résultat aura son pesant d’or pour l’Espérance qui préserve ainsi sa première place au classement de la poule C et évite de revivre l’amertume de la défaite essuyée l’année dernière devant le même CRB à l’aller du quart de finale de la Ligue des champions joué à Alger (0-2).

Nul doute que le chemin est encore long pour pouvoir se maintenir en tête, mais c’est par le biais de résultats positifs pareils qu’on y parviendra sans l’ombre d’un doute.

L’essentiel, c’est que l’Espérance devance déjà ses deux poursuivants (CRB et ESS) de deux points et les laisse se livrer à une âpre bataille pour la deuxième place qualificative au tour suivant.

La confirmation

Beaucoup plus que le résultat, l’équipe de Bab Souika a rassuré ses fans grâce à sa force de caractère et à la qualité de son jeu. C’est elle qui a dominé les débats, du début à la fin du duel maghrébin. Submergés par les assauts à répétition de l’Espérance, les Algérois ne pouvaient que procéder par des contres qui manquaient terriblement de réussite devant une défense espérantiste très hermétique.

Pourtant, c’est ce compartiment qui donnait du souci avant la rencontre après son flottement devant les Botswanais.

Plus d’un spécialiste a même souhaité que Radhi Jaïdi remplace Zied Mechmoum et à un degré moindre Héni Amamou dès le départ à Alger, et ce, en raison de leur piètre prestation lors du premier match.

Mais il n’en fut rien car le timonier «sang et or» renouvela «obstinément» sa confiance en ces deux nouvelles recrues qui manquaient juste de compétition. Jaïdi n’avait pas tort puisque ces deux défenseurs ont fait montre d’une remarquable progression en l’espace d’une semaine. Et c’est tant mieux! Mechmoum s’est même payé le luxe d’offrir à sa nouvelle équipe le très précieux partage des points en ce déplacement périlleux.

En dehors de ces deux joueurs dont on attend un apport considérable à l’avenir, toute l’équipe a bien carburé. Elle s’est comportée comme un très sérieux candidat à la consécration finale dans cette nouvelle édition. La confirmation affichée devant le CRB attend quand même une «reconfirmation» samedi prochain à Radès devant l’ESS. Une question de s’emparer, pour de bon, du leadership triplement convoité et d’envoyer d’autres messages plus dissuasifs encore à tous les rivaux.

Photo officielle de l’EST

Ligue des champions | lL précieux nul de l’espérance (1-1) devant le CRB à Alger : L’Espérance en bon voyageur