États-Unis: tollé après l’espionnage d’élus démocrates sous Trump, une enquête ouverte

Les démocrates Adam Schiff et Eric Swalwell étaient visés par des demandes de saisie de données secrètes par le ministère américain de la Justice, sous Donald Trump. Ici, Adam Schiff (gauche) à Washington le 25 septembre 2019 et Eric Swalwell (droite) à Miami le 27 juin 2019. © AFP - MANDEL NGAN,SAUL LOEB Les démocrates Adam Schiff et Eric Swalwell étaient visés par des demandes de saisie de données secrètes par le ministère américain de la Justice, sous Donald Trump. Ici, Adam Schiff (gauche) à Washington le 25 septembre 2019 et Eric Swalwell (droite) à Miami le 27 juin 2019.

Aux États-Unis, l’inspecteur général du Département de la Justice a ouvert une enquête sur la saisie secrète de données d'élus du Congrès sous l’administration Trump. Le ministère de la Justice avait, en 2017 et 2018, exigé d’Apple que la compagnie fournisse les données numériques d‘élus démocrates, notamment de deux membres de la commission judiciaire du Sénat et de la Chambre des représentants. Tollé chez les parlementaires, qui en ont été récemment informés.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Les démocrates dénoncent une nouvelle dérive inacceptable de l’administration Trump. En 2017 et en 2018, la compagnie Apple a été sommée de fournir secrètement au ministère de la Justice les données numériques de deux parlementaires, mais aussi de leur entourage et de membres de leurs familles.

L’administration agissait pour tenter de savoir d’où provenaient les fuites sur les soupçons de collusion entre Donald Trump et les autorités russes.

Adam Schiff, l’un des élus visés, était la cible constante des attaques du président. Il a fait part de son indignation : « C’est extraordinaire, peut-être sans précédent. Je pense que c’est un terrible abus de pouvoir, cela viole la séparation des pouvoirs et cela fait du Département de la Justice une filiale à part entière de Donald Trump, chargée de défendre ses intérêts légaux, politiques et personnels. »

Outre celle de l’inspecteur général du Département de la Justice, une enquête va être menée par la commission judiciaire du Sénat. Les démocrates réclament l’audition de l’ancien ministre de la Justice de Donald Trump, Jeff Sessions.

 À lire aussi : Liban: l'une des pires crises économiques depuis le XIXe siècle, selon la Banque mondiale

États-Unis: tollé après l’espionnage d’élus démocrates sous Trump, une enquête ouverte