Un officiel de la CAF perd la vie après Nigeria-Ghana

© Fournis par Sofoot

En arrachant le match nul à Abuja (1-1) ce mardi, le Ghana a privé le Nigeria d’une participation à la prochaine Coupe du monde au Qatar. Mais voilà, les scènes de joie des Black Stars se sont rapidement transformées en cauchemar après le coup de sifflet final. Les supporters locaux ont envahi la pelouse, provoquant des scènes de chaos dans le stade MKO Abiola Stadium.

Alors que les joueurs des deux camps étaient visés par des projectiles et tentaient de rejoindre le couloir pour s’extirper de la cohue, les forces de police ont essayé de contenir la foule en utilisant des gaz lacrymogènes. Dans la confusion, le Dr Kabungo, responsable du contrôle antidopage pour le match, a perdu la vie. Si les circonstances de son décès restent floues, les secours auraient tenté de lui venir en aide sans pour autant parvenir à le sauver. Certaines sources évoquent une attaque personnelle alors que d’autres journalistes rapportent qu’il se serait effondré sur le sol tout seul à la suite d'un arrêt cardiaque.

Le Zambien serait décédé plus tard dans la soirée, à l’hôpital.

Un officiel de la CAF perd la vie après Nigeria-Ghana