Covid-19. Le Maroc prolonge la fermeture de ses frontières jusqu'au 31 décembre

Un avion de la compagnie Air France atterrissant à l'aéroport Charles-de-Gaulle, le 2 avril 2021. Photo d'illustration. © Archives Reuters Un avion de la compagnie Air France atterrissant à l'aéroport Charles-de-Gaulle, le 2 avril 2021. Photo d'illustration.

Tous les vols vers et depuis le Maroc sont suspendus au moins jusqu'au 31 décembre, a annoncé la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Les vols exceptionnels de rapatriement demeurent soumis à des autorisations des autorités marocaines.

Le Maroc a décidé jeudi 9 décembre de prolonger la suspension des vols passagers à destination et en provenance du pays au moins jusqu'au 31 décembre, selon une note de la direction de l'aviation civile marocaine.

« Tous les vols vers et depuis le Maroc sont suspendus du 9 décembre jusqu'au 31 décembre minimum », a annoncé la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), précisant que des vols exceptionnels de rapatriement étaient toujours soumis à des autorisations des autorités marocaines.

Les liaisons maritimes passagers également suspendues

Les frontières aériennes du royaume sont fermées depuis le 29 novembre en raison de la propagation rapide du variant Omicron du Covid-19 et de la recrudescence de la pandémie en Europe.

Les liaisons maritimes passagers sont également suspendues jusqu'au 31 décembre, selon le site d'information économique Médias24.

La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a indiqué que ses vols « de et vers le Maroc seront annulés dans les deux sens à partir du 09 décembre 2021, et ce jusqu'au 31 décembre 2021 à 23 h 59 (22 h 59 GMT) », selon un tweet publié jeudi soir sur sa page officielle.

Des vols de rapatriement organisés vers l'Europe

L'agence de presse marocaine MAP a elle confirmé la prolongation de la suspension des vols commerciaux « à une date ultérieure », citant une source proche des milieux du transport aérien.

Depuis la fermeture des frontières aériennes le 29 novembre, des vols spéciaux de rapatriement sont organisés à partir du Maroc, notamment vers l'Europe, en particulier la France.

Par ailleurs, le gouvernement « étudie » le rapatriement des Marocains bloqués à l'étranger depuis la fermeture des frontières aériennes, a déclaré jeudi le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, lors d'un point presse, sans donner plus de détails.

Les professionnels du tourisme redoutent un effet dévastateur sur l'économie du royaume

Ces mesures ont été décidées « afin de préserver les acquis du Maroc dans la lutte contre la pandémie » de Covid-19, selon les autorités.

La situation épidémiologique s'est stabilisée, avec une faible transmission du virus depuis cinq semaines, selon le ministère de la Santé.

Un total de 951 092 contaminations et 14 794 décès ont été enregistrés dans le pays depuis le premier cas signalé en mars 2020, selon le dernier bilan officiel publié jeudi.

Toutefois, les professionnels du tourisme s'alarment de l'impact dévastateur de la fermeture des frontières sur ce secteur vital pour l'économie du royaume, déjà miné par une crise sans précédent depuis bientôt deux ans.

Covid-19. Le Maroc prolonge la fermeture de ses frontières jusqu'au 31 décembre