Euro : Harry Kane veut «finir le job» pour l'Angleterre

Harry Kane © CARL RECINE / REUTERS Harry Kane

«Un jour de match normal»

Gareth Southgate (sélectionneur de l'équipe d'Angleterre) : «Pour nous, dimanche ce sera un jour de match normal. On a tout préparé pour la journée, il y aura les mêmes réunions aux mêmes heures, des étirements, peut-être une balade, même si ça risque être difficile autour de l'hôtel. On a eu plusieurs matches à cet horaire et c'est important d'avoir cette régularité (...) On est très calme. On a grandi au fil de ce tournoi. On savait qu'il y aurait différentes phases, il fallait d'abord se qualifier en phase de groupe. On est resté calme après le match contre l'Écosse quand il y a eu des critiques alors qu'on aurait pu se refermer, mais on a été déterminé à ne pas le faire. On a continué notre travail et à partir (des huitièmes) on a eu l'opportunité d'écrire une page d'histoire à chaque match. Les joueurs l'ont fait et on est impatient, c'est un match génial à préparer face à un adversaire brillant, techniquement très bon, très organisé. C'est un super défi pour nous.»

Ce ne sera pas Kane contre Chiellini et Bonucci

Harry Kane (attaquant et capitaine de l'Angleterre) : «Ce sont deux défenseurs incroyables avec une grande expérience des gros matches. J'ai déjà eu la chance de jouer contre eux et ils font partie des tout meilleurs à leur poste. Mais ce match, ça ne sera juste moi contre eux. On a une grande équipe avec une grande force, donc beaucoup de choses peuvent se passer».

«Adapter le match à nos forces»

Gareth Southgate : «Quand on entraîne une équipe, on regarde tout mais on doit décider ce qui est le plus important pour les joueurs pour ne pas les submerger d'informations. Il faut essayer d'adapter le match à nos forces en soulignant les faiblesses adverses. L'Italie a un bon plan tactique, un entraîneur expérimenté et un bilan incroyable sur les 30 derniers matches (...) On a nos propres forces, on adapte notre style en fonction de nos forces mais c'est la beauté du foot que chaque équipe ait des forces différentes.»

L'Angleterre a appris à gérer son énergie

Harry Kane : «J'aurais aimé marque 3 ou 4 fois dans la phase de poule mais en Coupe du monde, on avait démarré tellement fort, on avait laissé beaucoup d'énergie émotionnelle contre la Tunisie avec le but à la 91e et le hat trick au match suivant, contre la Colombie (victoire aux tirs au but en huitième) aussi. Je pense qu'on a perdu un peu d'énergie pour les derniers tours. Donc avec l'expérience, on ne veut pas s'emballer, rester dans le moment présent, et juste savoir, en tant que joueur et équipe, qu'on est sur la bonne voie. Cela fait partie de l'apprentissage et j'espère qu'il m'en restera pour finir le job demain».

«Jouer à son vrai niveau»

Gareth Southgate : «En finale, la clé est de jouer à son vrai niveau. Beaucoup d'équipes finissent par déjouer en finale parce qu'elles n'arrivent pas à atteindre le niveau des matches précédents. Il faut transférer ce qu'on fait à l'entraînement en match. Les joueurs le savent, donc on sait que la préparation est importante, d'autant que chaque adversaire est différent, même si évidemment, on revoit quand même nos matches systématiquement pour identifier ce qu'on a bien fait et ce qu'on pourrait faire mieux».

«Les hymnes doivent être respectés»

Gareth Southgate : «Bien sûr, c'est important que nos fans respectent tout le temps les adversaires. On sait que quand nous jouons à l'étranger et que nous sommes hués, cela nous motive encore plus donc cela ne nous aidera pas. On peut parfois huer certaines choses pendant le match, mais les hymnes doivent être respectés».

Euro : Harry Kane veut «finir le job» pour l'Angleterre