Faustine Bollaert n'a pas la grosse tête : "Je suis celle qu'on peut croiser sur un palier"

Faustine Bollaert n'a pas la grosse tête : "Je suis celle qu'on peut croiser sur un palier" © Tiziano Da Silva / Bestimage Faustine Bollaert n'a pas la grosse tête : "Je suis celle qu'on peut croiser sur un palier"

A l'occasion de la diffusion de "La Boîte à secrets" sur France 3, vendredi 7 mai, Faustine Bollaert a tenté d'analyser les raisons de son succès auprès des téléspectateurs.

Comment est-elle devenue la reine des confessions cathodiques ? Aux commandes de Ça commence aujourd'hui depuis quatre ans, un solide succès d'audience pour France 2, en plus de La Boîte à secrets sur France 3, Faustine Bollaert tient peut-être une explication : sa simplicité. "Je suis celle qu'on peut croiser sur un palier, confie-t-elle dans Ciné Télé Revue. Et ça rajoute de la proximité. Je ne suis pas mannequin. Je peux être la copine de tout le monde, y compris physiquement. Je ne m'habille pas avec des vêtements de luxe. On peut trouver mes fringues dans le commerce et se vêtir comme moi. On est peu à la télé à avoir ce profil", analyse-t-elle.

Un vrai bonheur pour l'ex-animatrice de M6, plus que jamais à l'aise dans son rôle de confidente de l'après-midi. "J'ai fait beaucoup de choses avant, mais je ne me suis jamais autant sentie à ma place, assure celle qui verse régulièrement une petite larme face à ses invités. J'ai une vraie curiosité des autres. Les histoires de vie, d'amour, de famille. Tout cela me passionne. Toutes les nuances des relations humaines me captivent. C'est dans mon ADN. Je ne force pas. Si je m'ennuyais, si ça ne m'intéressait pas, ça se verrait bien vite. Ce qui marche dans l'émission, c'est l'authenticité qui s'en dégage".

© Fournis par Gala Faustine Bollaert dans "Ça commence aujourd'hui" sur France 2.  France 2

Maman à l'écoute

A tel point que Ça commence aujourd'hui influence Faustine Bollaert jusqu'à chez elle. Comme ses enfants Abbie (7 ans) et Peter (5 ans), nés de son mariage avec Maxime Chattam, pourront en témoigner : "Il y a des thèmes qui me font avancer dans mon rôle de mère. Des émissions qui parlent des écrans, du harcèlement scolaire, de la différence, du handicap. Ça me permet d'en parler à la maison et d'ouvrir mes enfants à la tolérance", conclut-elle.

Faustine Bollaert n'a pas la grosse tête : "Je suis celle qu'on peut croiser sur un palier"