Athlétisme – Ligue de Diamant – Doha : Barshim battu à domicile, Fraser-Pryce, Norman et Bednarek au rendez-vous

shelly ann fraser pryce ligue diamant doha 2021 © Panoramic shelly ann fraser pryce ligue diamant doha 2021

Le meeting de Ligue de Diamant de Doha a vu Mutaz Essa Barshim s’incliner à la hauteur alors que Shelly-Ann Fraser-Pryce, Michael Norman ou encore Kenneth Bednarek ont répondu aux attentes sur leurs disciplines de prédilection.

Après la pluie de Gateshead, la Ligue de Diamant a fait étape dans la chaleur Doha ce vendredi. Et cette deuxième des treize manches qualificatives pour la finale de Zürich en septembre prochain n’a pas souri au local de l’étape. Alors qu’il comptait frapper un grand coup sur ses terres, Mutaz Essa Barshim a dû s’avouer vaincu face au Russe Ilya Ivanyuk. Ce dernier a été le seul à passer une barre à 2,33m quand le Qatari s’est arrêté à 2,30m, avec un échec à 2,33m puis deux à 2,36m. « C’était une bonne performance mais pas une excellente performance, a confié Mutaz Essa Barshim après son concours. Mon objectif reste les Jeux Olympiques de Tokyo donc je vais continuer à travailler pour ma prochaine compétition. J’ai au Japon pour gagner, pas forcément pour y battre un record. » Autre tête d’affiche présente au Qatar, Shelly-Ann Fraser-Pryce a répondu présente sur le 100m. Victorieuse en 10’’84, elle a devancé Blessing Okagbare et Javianne Oliver. Marie-Josée Ta Lou, pour sa part, prend la quatrième place. « Je suis heureuse d’avoir pu faire une bonne course et, bien évidemment, de l’emporter. Je suis en phase de progression, a confié la Jamaïcaine peu après sa victoire. Ce seront mes derniers Jeux Olympiques dont j’espère que tout va bien se passer. J’ai pu finir sur le podium lors de mes trois derniers JO et j’espère encore y parvenir. » En ouverture du programme, Katie Nageotte a signé la meilleure performance mondiale de l’année à la perche féminine (4,84m) à égalité avec Sandi Morris. Yaimé Pérez, pour sa part, a remporté le concours du disque, qui s’est joué sur un seul essai, avec 61,35m.

Norman prend l’ascendant sur 400m

Michael Norman, sur le 400m, a signé la meilleure performance mondiale de l’année en 44’’27, soit trois dixièmes de mieux qu’Anthony José Zambrano, qui devance de peu Fred Kerley et Kirani James, tous trous auteurs de leur meilleur temps de la saison. « Je suis satisfait des progrès que j’ai pu faire depuis ma dernière course à Doha, a confié l’Américain peu après la course. Désormais, je vais me concentrer sur Monaco et j’espère pouvoir y aller. » Sur la même distance, mais avec des haies, Rai Benjamin est allé chercher le record du meeting en 47’’38, qui a devancé Alison dos Santos, qui a battu le record d’Amérique du Sud (47’’57) pour devancer Kyron McMaster. « C’était un course bonne, décente mais pas la meilleure à mes yeux, a confié l’Américain dans la foulée de sa victoire. J’essaye toujours de faire de mon mieux. Avec la chaleur, Doha est le lieu parfait pour courir. » Yulimar Rojas, déjà dominatrice après les cinq premiers essais, n’a pas craqué pour l’emporter avec 15,11m devant les Jamaïcaines Kimberly Williams et Shanieka Ricketts, qui a mordu sa dernière tentative. Le concours du poids masculin a été dominé par Tomas Walsh avec 21,63m à son dernier essai, devançant Filip Mihaljevic et Armin Sinancevic sur le dernier essai. Le 800m féminin a vu Faith Kipyegon ne laisser à personne le soin de l’emporter (1’58’’26) devant Natoya Goul et Rababe Arafi.

Bednarek frustre de Grasse sur le 200m

A l’occasion du demi-tour de piste, Kenneth Bednarek a surpris tout le monde en 19’’88. L’Américain devance d’un centième André de Grasse quand Aaron Brown complète le podium. « Je me suis senti bien même si j’étais un peu nerveux, a confié l’Américain après sa victoire. L’emporter me rend extatique mais je vais essaye de faire encore mieux lors de ma prochaine course. » Justin Gatlin, seulement cinquième en 20’’49, a déçu. Cette deuxième soirée de Ligue de Diamant a également été marquée par plusieurs meilleures performances mondiales de l’année sur le demi-fond ou le fond. Le Kenyan Wyclife Kinyamal a dominé le 800m en 1’43’’81 devant son compatriote Ferguson Cheruiyot Rotich et le Britannique Daniel Rowden. Le Kenya a été en verve avec Timothy Cheruiyot qui a dominé le 1500m en 3’30’’48 devant Stewart McSweyn et Soufiane El Bakkali. Le 3000m steeple féminin a vu Norah Jeruto s’imposer en 9’00’’67 devant l’Ethiopienne Mekides Abebe, qui a amélioré son record national (9’02’’52) alors que Winfred Mutile Yavi a signé le meilleur temps de sa carrière. En conclusion de cette soirée, le 3000m féminin a vu Beatrice Chebet emmener un quadruplé kenyan (8’27’’49). Malgré l’absence des principales têtes d’affiches européennes, retenues par les championnats d’Europe par équipes, ce meeting de Doha a réservé de belles performances.

Athlétisme – Ligue de Diamant – Doha : Barshim battu à domicile, Fraser-Pryce, Norman et Bednarek au rendez-vous