Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen lancent la présidence française de l'Union européenne

Le président français Emmanuel Macron, à droite, s'entretient avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen à la fin d'une conférence de presse à l'Elysée à Paris, en France, le vendredi 7 janvier 2022. © AP - Michel Euler Le président français Emmanuel Macron, à droite, s'entretient avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen à la fin d'une conférence de presse à l'Elysée à Paris, en France, le vendredi 7 janvier 2022.

La visite des Commissaires européens dans le cadre du début de la présidence française du Conseil de l’Union européenne s’achève aujourd’hui après un hommage à Jean Monnet et Simone Veil au Panthéon, et un entretien à l’Élysée entre le président français, Emmanuel Macron, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Une discussion qui a permis aux deux dirigeants de s’accorder sur les sujets prioritaires pour ces six mois à venir 

L’idée était d’aborder les priorités de cette présidence française du Conseil de l’Union européenne. Emmanuel Macron, qui a affiché de grandes ambitions sur différentes thématiques, est revenu avec la présidente de la Commission sur les nombreux textes annoncés comme prioritaires, cela va de la question d’un salaire minimum aux questions migratoires, en passant par l’agenda numérique ou encore la réforme de l’espace Schengen.

Les deux dirigeants ont également abordé des sujets au cœur de l’actualité, notamment la situation à la frontière Ukrainienne ou encore la crise au Kazakhstan. Les deux dirigeants appellent d’ailleurs à la fin des violences et à la retenue. La question de la défense européenne a donc également été abordée, un sujet prioritaire. Emmanuel Macron a rappelé qu’il voulait faire de ce semestre une présidence utile. Un sentiment également partagé par Ursula von der Leyen qui a tenu à souligner la symbiose entre la Commission européenne et la présidence française sur de nombreux sujets.

La présidente de la Commission a d’ailleurs tenu à saluer le fait que la France, pays moteur de l’Europe, assume cette présidence dans un contexte compliqué, en pleine crise pandémique. Une présidence qualifiée d’ambitieuse par Ursula von der Leyen.

Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen lancent la présidence française de l'Union européenne