L'Australie rouvre ses frontières aux touristes : ce qu'il faut savoir pour y voyager dès la fin du mois

Avec l'apparition du variant Omicron, l'Australie a abandonné sa politique du «zéro Covid» en place depuis le début de l'épidémie. © Alan Smithers - stock.adobe.com Avec l'apparition du variant Omicron, l'Australie a abandonné sa politique du «zéro Covid» en place depuis le début de l'épidémie.

«Si vous êtes doublement vaccinés, nous avons hâte de vous accueillir de nouveau en Australie» : ces mots, prononcés ce lundi 7 février lors d'une conférence de presse par le Premier ministre Scott Morrison, sonne comme un soulagement pour les voyageurs souhaitant se rendre depuis longtemps sur l'île-continent. Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, en mars 2020, l'Australie est strictement fermée aux étrangers. À moins d'en être résident ou citoyen, impossible de s'y rendre sans un motif impérieux et sans respecter un isolement à l'arrivée.

À partir du lundi 21 février, les personnes justifiant d'un schéma vaccinal complet et munis d'un visa pourront de nouveau se rendre dans ce vaste territoire d'Océanie. Seul l'État d'Australie-Occidentale, qui a pour capitale Perth, restera encore fermé aux non-résidents. «L'Australie a longtemps été une destination prisée des voyageurs français, avec 144.000 voyageurs en 2019», rappelle l'office de tourisme d'Australie. Avant le Covid-19, la France était le seizième plus grand marché source de la destination.

» LIRE AUSSI - Où peut-on voyager ? Notre carte des pays ouverts et des restrictions pour les touristes français

En novembre 2021, l'Australie avait rouvert ses frontières aux seuls voyageurs provenance de Singapour, du Japon et de Corée du Sud. Depuis le 15 décembre, le pays est accessible aux étudiants et aux détenteurs d'un visa vacances-travail (PVT). Pour inciter les backpackers à profiter de la destination, ce visa est remboursé pour toute arrivée avant le 19 avril.

«Ces allègements des conditions d'entrée laissaient présager une réouverture plus large. C'est une grande nouvelle pour les voyageurs et les professionnels du tourisme», détaille Gérard Carnot, directeur général de l'agence de voyages Australie à la carte. Et de préciser : «Après deux années sans accueillir de touristes internationaux, il faudra sans doute plusieurs semaines d'adaptation avant que les guides locaux soient de nouveaux pleinement opérationnels.»

» LIRE AUSSI - Australie : le guide de voyage du Figaro

Quelles sont les conditions d'entrée pour les touristes français ?

© Saeed Khan / AFP

Les voyageurs entièrement vaccinés, c'est-à-dire ayant achevé un schéma vaccinal complet depuis au moins 14 jours, pourront entrer en Australie sans quarantaine à partir du 21 février. Les voyageurs devront avoir reçu au moins deux doses d'un vaccin reconnu par les autorités australiennes, dont font partie Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen. La vaccination mixte (par exemple une dose de Moderna suivie d'une dose de Pfizer) est reconnue par les autorités. La preuve de vaccination est exigée à partir de l'âge de 12 ans. Attention, avoir reçu une seule dose après une infection (ou inversement) n'est pas un schéma reconnu par le pays ; dans ce cas, un rappel est nécessaire pour être considéré comme vacciné.

Tous les voyageurs devront, en plus, disposer d'un test antigénique ou PCR réalisé moins de 24 heures avant l'embarquement. Les détails sur les conditions d'entrée devraient être communiqués par le gouvernement dans les prochains jours, précise l'office de tourisme d'Australie sur son site. En outre, il sera toujours obligatoire de remplir l'Australia Travel Declaration (ATD) dans les 72 heures précédant le départ. Un numéro de téléphone et l'itinéraire de voyage prévu sont notamment demandés.

Les détenteurs de visas qui ne sont pas complètement vaccinés devront toujours avoir une exemption de voyage valide pour entrer en Australie, et seront soumis aux exigences de quarantaine des états et territoires.

» LIRE AUSSI - Nouvelles règles du passe sanitaire, passe vaccinal... Ce qui change pour vos voyages depuis le 1er février

Quelle offre de vols ?

S'il n'existe pas de ligne aérienne directe entre la France et l'Australie, de nombreuses compagnies aériennes proposent ce trajet avec une ou plusieurs escales : Emirates, Qatar Airways... La principale compagnie australienne, Qantas, assure un vol direct entre Londres et Darwin en 16 heures 25. «Pour le moment, l'offre aérienne est fortement réduite, mais il faut s'attendre à un renforcement des fréquences courant mars», estime Gérard Carnot.

Il est conseillé de vérifier les conditions qui s'appliquent aux voyageurs en transit. Par exemple, les passagers en provenance de France et de sept autres pays ne sont actuellement pas autorisés à transiter par l'aéroport de Hong Kong.

La situation sanitaire en Australie

Jusqu'à présent à l'abri de l'épidémie grâce à une politique «zéro Covid» stricte, l'Australie subit la percée du variant Omicron apparu en novembre. Le nombre de nouveaux cas positifs au Covid-19 décroît depuis début janvier. Le 7 février, on enregistrait environ 27.000 nouveaux cas, contre 175.000 lors du pic le 12 janvier. Le pays recense 4 240 décès liés au Covid-19. Environ 80% de la population est vaccinée.

EN VIDÉO - « 20.000 lieux sur les mers » : croisière dans le Kimberley, la dernière frontière de l'Australie

L'Australie rouvre ses frontières aux touristes : ce qu'il faut savoir pour y voyager dès la fin du mois