Pakistan: une série d'arrestations dans une nouvelle affaire de lynchage pour blasphème

Des Pakistanais rendent hommage au directeur sri-lankais d'une usine de textile lynché par la foule à Sialkot, le 4 décembre 2021. © AFP - ARIF ALI Des Pakistanais rendent hommage au directeur sri-lankais d'une usine de textile lynché par la foule à Sialkot, le 4 décembre 2021.

L'un des directeurs sri-lankais d’une usine de la région du Penjab a été battu à mort et immolé par le feu par la foule vendredi soir, ses agresseurs l’accusaient d’avoir déchiré une affiche religieuse. Ce samedi 4 décembre les autorités locales ont annoncé l’arrestation de près de 120 personnes dont plusieurs des principaux suspects.

La victime du lynchage, Priyantha Kumara s’était réfugié sur le toit de son usine textile. Ses assaillants l’ont traîné dans la rue, battu et torturé à mort, ils ont ensuite incendié son corps. Des centaines de personnes ont pris part aux violences ou y ont assisté passivement. Selon un porte-parole des autorités du Penjab pas moins de 800 individus se seraient trouvés sur les lieux. 

Ils ont ensuite vandalisé l’usine et bloqué la circulation avant que la police ne rétablisse l'ordre. Selon le délégué du gouvernement pour l’harmonie entre les religions, il pourrait s’agir d’un règlement de comptes lié aux conditions de travail. Le Premier ministre Imran Khan a évoqué un jour de honte pour le Pakistan et promis que justice serait rendue. 

Au Sri Lanka, pays d'origine de la victime, le ministre des Affaires étrangères a demandé une enquête. L’association Amnesty international a renchéri en précisant pour sa part :  une enquête indépendante. 

À lire aussi Pakistan: la Cour suprême acquitte la chrétienne Asia Bibi

Des milliers de cas d’accusations de blasphème, causes de violences plus ou moins graves sont recensés chaque année au Pakistan. Instrumentalisés par des groupes islamistes radicaux, ils visent des membres des minorités religieuses, hindous, chrétiens, mais aussi musulmans, chiites ou ahmadis. Beaucoup de ces affaires attendent toujours d'être traitées par la justice. 

À lire aussi : Ce qu'il faut savoir sur le blasphème

Pakistan: une série d'arrestations dans une nouvelle affaire de lynchage pour blasphème