Melania Trump se pique d’écologie... et se prend un flot d’insultes sur les réseaux sociaux

Melania Trump se pique d’écologie... et se prend un flot d’insultes sur les réseaux sociaux © WALTER / BESTIMAGE Melania Trump se pique d’écologie... et se prend un flot d’insultes sur les réseaux sociaux

En ce vendredi 22 avril, Melania Trump n'a pas manqué de célébré le Earth Day (le jour de la terre). Sur son compte Twitter, l'ancienne Première dame, piqué d'écologie, en a profité pour publier un tendre message, aussitôt dézingué par des internautes en colère !

N'est pas Greta Thunberg qui veut ! Alors qu'elle fait l'objet d'une enquête en raison d'une récente collecte de fonds, Melania Trump enchaîne les boulettes. Ce vendredi 22 avril, l'ancienne Première dame encore très active sur les réseaux sociaux a publié un tendre message en l'honneur de l'Earth Day, comprenez le jour de la Terre, en français : "Il est du devoir de toute l'humanité de veiller à ce que les générations futures héritent des bienfaits de ce grand pays", a-t-elle tweeté. "#EarthDay nous rappelle à tous de préserver et de protéger notre belle planète".

Mais cet entrain très soudain pour l'écologie, n'a pas manqué d'agacer les internautes. Sous son post, plusieurs abonnés, n'ont pas hésité à dézinguer l'épouse de Donald Trump dans les commentaires : "Vous avez oublié de mentionner comment vous avez détruit la magnifique roseraie pendant votre règne de terreur lorsque vous étiez accroupi dans notre WH. Qui méritait d'être préservé et protégé et non détruit par un immigré", "C'est vrai, pourquoi n'avez-vous pas agi en tant que Première Dame ?", "T'as copié ça sur quelqu'un ?"', "Lol, ce doit être un poisson d'avril tardif", lit-on. Pour rappel, entre 2017 et 2021, Melania Trump son mari ont drastiquement minimisé les conséquences du changement climatique et exprimé un "profond mépris" pour les questions environnementales, précise Vie publique.

Melania Trump s'en prend encore aux médias

Accusée d'avoir organisé une collecte de fonds pour une association qui n'existerait pas, selon le New York Times, l'épouse de Donald Trump s'est insurgée dans un long communiqué de presse il y a peu : "Les médias ont créé un récit selon lequel j’essaierais d’agir de manière illégale ou contraire à l’éthique", a-t-elle assuré. "Ce portrait (publié dans le New York Times NDLR), est tout simplement faux et a un effet négatif pour les enfants que j’espère soutenir. Ceux qui attaquent mes initiatives et créent l’apparence d'une irrégularité, sont littéralement des tueurs de rêves", a-t-elle conclu.