Kairouan | Ramadan : Les préparatifs vont bon train

© Présenté par
Il faudrait découvrir la ville des Aghlabides lors de ses nuits ramadanesques quand elle s’anime toute entière dans la foi et la ferveur. Tout exhale une senteur particulière qui se manifeste un peu partout, surtout dans les souks.

Le mois saint marque à Kairouan un grand changement de rythme dans la vie des citoyens. Autant on est sobre pendant la journée, autant on est de bonne humeur le soir entre les prières d’Etrawih et les longues veillées argumentées de confiseries de toutes sortes.

Les rues et les places ne pèchent guère par la monotonie. Il s’y passe toujours quelque chose. Ici, un spectacle d’animation socioculturelle, là des causeries religieuses, des conférences théologiques suivies par des rencontres dans les différents cafés.

En fait, il faudrait découvrir Kairouan lors de ses nuits ramadanesques quand elle s’anime toute entière dans la foi et la ferveur. Tout exhale une senteur particulière qui se manifeste un peu partout, surtout dans les souks où le cœur de la ville bat le plus fort, le souk qui grouille de vie jusqu’au shour et qui offre des visions modernes et anciennes en images contrastées.

Teintes, ombres, odeurs et lumières s’unissent pour provoquer cette impression si forte que la capitale aghlabide a coutume de vivre au mois de Ramadan dans toute sa plénitude.

Par ailleurs, la plupart des commerçants changent leurs horaires de travail, réduisent leurs activités diurnes et font la grasse matinée. Quant aux cafés, qui sont fermés toutes la journée, ils grouillent de monde le soir.

Parmi les autres lieux très fréquentés au cours du mois saint, figurent les nombreuses mosquées qui connaissent une vaste campagne de rénovation et d’embellissement; les fidèles y viennent pour faire la prière des «trawihs» ayant une valeur particulière en ce mois de méditation et assister aux différentes causeries religieuses à la narration de «Hadith» et aux concours de mémorisation et de psalmodie du coran.

Toutes ces activités confirment, une fois de plus, leur identification à l’Islam en tant que religion de tolérance et de solidarité.

Exceller dans l’art culinaire

Ramadan, c’est également un rituel qui offre toujours aux familles l’occasion d’échanger des visites et d’exceller dans l’art culinaire.

Pour cette année, le mois de Ramadan approche à grands pas et les actions de solidarité se multiplient pour venir en aide aux familles nécessiteuses qui parviennent très difficilement à faire des provisions pour s’assurer un repas digne. Et avec la baisse continue du niveau de vie des citoyens et de leur pouvoir d’achat, plusieurs opérations de collecte de denrées alimentaires et de dons sont organisées par différentes ONG sans oublier, bien sûr, le rôle primordial de l’Utss qui, comme chaque année, assiste les plus démunis et organise des dîners d’Iftar.

Notons qu’en prévision de Ramadan, plusieurs réunions ont eu lieu au siège du gouvernorat en vue du bon déroulement de ce mois vénéré sur tous les plans. Le programme détaillé des activités socioéconomiques et religieuses a été dévoilé. En outre, des commissions ont été constituées afin de s’occuper des nombreuses mosquées et de leur propreté ainsi que du volet culturel multidisciplinaire qui intéressera les villages les plus reculés.

Lutte contre la spéculation

Face à cette frénésie d’achat durant les semaines qui précédaient Ramadan, l’approvisionnement ne connaîtra pas de problèmes majeurs, étant donné que toutes les mesures ont été prises par les responsables régionaux avec, notamment, le stockage de quantités suffisantes de produits alimentaires de première nécessité.

Et, dans le cadre de la campagne d’inspection des entrepôts légaux et anarchiques et de la chasse aux spéculateurs, aux pratiques illicites et aux circuits parallèles, des centaines de kilos de produits agricoles et alimentaires ont été saisis. Il va sans dire que des équipes de contrôle sanitaire effectueront durant tout le mois saint des visites dans les différents commerces, souks, marchés, boulangeries et surtout les pâtisseries.

C’est l’ambiance religieuse, c’est l’amour discret du monde et des êtres, c’est la mystérieuse et impondérable sensation donnée à chaque visiteur.

Kairouan | Ramadan : Les préparatifs vont bon train