JO de Pékin 2022 : 5 choses à savoir sur Claire Vocquier Ficot

La vingt-quatrième édition des Jeux olympiques d’hiver s'est ouverte à Pékin, ce vendredi 4 février 2022. Durant les seize jours de compétitions, les équipes de France Télévisions prendront donc l’antenne dès 2h30, pour assurer le direct. Pour l'occasion, la journaliste sportive, Claire Vocquier Ficot est de retour derrière le micro.

Dans la continuité des JO de Tokyo, France Télévisions a mis en place un dispositif exceptionnel pour plonger les téléspectateurs au plus de près de l'action. En plein milieu de la nuit, les équipes de la chaîne publique prendront l'antenne. "Cécile Grès, Céline Rousseaux, Claire Vocquier Ficot et Laurent Luyat se succéderont à la présentation pour assurer la continuité du direct", détaille Le Dauphiné.

En plus des voix connues, de Nelson Monfort à Alexandre Pasteur, en passant par Alexandre Boyon, "16 consultants apporteront leurs connaissances sur les disciplines, comme Marie Dorin-Habert, Philippe Candeloro, Guilbaut Colas, Carole Montillet, Luc Alphand, etc." Pour commenter le ski acrobatique, trois consultants et deux journalistes sont réquisitionnés, parmi lesquels Claire Vocquier Ficot. Le temps donc d'en découvrir plus sur celle qui était en charge des interviews en bord de terrain, lors de la coupe de la ligue 2019, également habituée des Jeux Olympiques et qui fait preuve d'une discrétion sans pareille.

© Fournis par Gala Marie Martinod et Claire Vocquier-Ficot pour les JO de Pékin.  ©Nathalie Guyon - FTV

1. Claire Vocquier Ficot, parmi les voix du sport sur France Télévisions

Depuis 1993, France 2 diffuse l'émission Tout le sport, animée les quatre premières années par Nelson Monfort. C'est en 2012 que Claire Vocquier Ficot intègre l'équipe. Pendant cinq ans, en alternance avec Haron Tanzit, elle présente l'émission, chaque week-end, avant de revenir en 2018 pour reprendre les commandes lors des vacances scolaires. Depuis septembre 2021, Tout le sport, désormais diffusé sur France 3, est présenté en alternance par Cécile Grès, Marie Mamère et Claire Vocquier Ficot, les vendredis et samedis. Cela fait donc dix ans que la voix de la pétillante journaliste sportive résonne sur les ondes de la chaîne publique.

2. Elle commente les Jeux Olympiques depuis plus de dix ans

Derrière le micro de France Télévisions, le temps des JO de Pékin, Claire Vocquier Ficot va jouer de la voix lors des épreuves de ski acrobatique, en plus d'assurer le direct. Et c'est un exercice qu'elle maître puis n'est pas sa première participation aux Jeux Olympiques. Elle était déjà présente aux JO de Londres (2012) et à ceux de Rio (2016).

3. Claire Vocquier Ficot joue de la raquette

C'est au lycée, alors que son adolescence s'apprête à se conclure, que la journaliste sportive fait ses premiers pas sur un terrain de badminton. "J'ai adoré ça. C'est addictif, c'est super ludique. C'est un sport hyper exigeant", confie-t-elle dans une vidéo publiée par la Fédération Française Badminton sur YouTube, au printemps 2020.

4. Son métier fait obstacle à son activité sportive favorite

Passionnée par le badminton donc, Claire Vocquier Ficot est "frustrée" de ne pouvoir jouer davantage à cause de son travail. "Le badminton c'est un regret, une frustration ne pas pouvoir jouer. Avec mon métier, comme je ne suis pas là souvent le week-end, le soir, j'ai dû mal à faire peser en plus sur ma famille un entraînement le soir, des tournois, des compétitions… Ça me manque", raconte-t-elle.

5. Les Jeux Olympiques ont joué un grand rôle dans sa carrière

C'est en 1988, lors des JO de Séoul que le métier de journaliste sportive est devenu une évidence pour Claire Vocquier Ficot. Désormais, elle est la place de celles et ceux qu'elle écoutait des années auparavant. "Je suis hyper fière et hyper contente. Je pense qu'à partir des Jeux de Londres, on a montré un tout petit plus de badminton qu'avant", explique-t-elle avant que le journaliste lui demande si c'est grâce à elle. "Un peu, je pense", répond-elle alors avec humilité.