Procès de Nordahl Lelandais : la mère de Maëlys veut connaître “les derniers mots” de sa fille

Procès de Nordahl Lelandais : la mère de Maëlys veut connaître “les derniers mots” de sa fille © Capture RTL Procès de Nordahl Lelandais : la mère de Maëlys veut connaître “les derniers mots” de sa fille

Le 31 du mois, Nordahl Lelandais s'assiéra sur le banc des accusés des assises de Grenoble, sous le regard inconsolable des parents de la petite Maëlys. Cinq ans après les faits, Jennifer Maeco De Araujo espère éclaircir les zones d'ombre qui entourent encore la disparition de sa fille.

Que s'est-il réellement passé le soir de la disparition de Maëlys ? Son décès, est-il la conséquence d'un accident comme l'affirme l'accusé, ou le résultat d'une pulsion meurtrière de la part d'un homme d'ores et déjà condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour meurtre ? Quels étaient les derniers mots de la petite fille avant son dernier souffle ? Tant de questions restent sans réponse depuis la disparition de Maëlys lors du mariage d'un proche, un soir d'été 2017. C'est pourquoi les parents de la petite fille, en quête de vérité, misent leurs derniers espoirs sur le procès qui s'ouvre dans quelques jours aux assises de Grenoble.

"Je voudrais qu'il dise la vérité", clame la mère de la petite fille au micro de RTL, ce mercredi 26 janvier. Brisée par le chagrin, Jennifer Maeco De Araujo a à cœur de connaître "les derniers mots" prononcés par son enfant avant de disparaître, "ce qu'elle a dit". Pour autant, elle est consciente que les chances que cela arrive sont minces. Sans jamais prononcer son nom, elle détaille : "Il va falloir discerner le vrai du faux dans tout ce qu'il va raconter. Qu'est-ce qu'il a pu faire à Maëlys ? Comment il a pu nous faire ça ? Nous mentir tout ce temps, à nous faire attendre, à être en mode survie." Et d'ajouter : "Il ne mérite pas que je l'appelle par son nom."

Le cri du cœur de la mère de Maëlys : "Je voudrais que personne ne l'oublie"

Cinq ans après la disparition de Maëlys, Jennifer Maeco De Araujo a pris la plume pour raconter le drame. Dans ce livre sobrement intitulé Maëlys (Ed.Robert Laffont), écrit à quatre mains avec la journaliste Tiphaine Pioger, elle rend un ultime hommage à son enfant. "J'ai écrit ce livre, pour qu'on ne l'oublie pas. Après le procès, j'ai peur que Maëlys n'ait été qu'une parenthèse dans la vie des Français. Je voudrais que personne ne l'oublie", raconte-t-elle à l'antenne de BFMTV ce 26 janvier.