Chaude ambiance, van Persie ou «style similaire à l'OM» : 5 choses à savoir sur le Feyenoord Rotterdam

Cyriel Dessers (Feyenoord) face au Slavia Prague en Ligue Europa Conférence en avril 2022. © Kay int Veen / PANORAMIC Cyriel Dessers (Feyenoord) face au Slavia Prague en Ligue Europa Conférence en avril 2022.

Le Feyenoord, le 3e grand club des Pays-Bas

Aux Pays-Bas, vous avez trois clubs qui sortent du lot depuis toujours. C'est le «Big Three», ou «De Grote Drie» en version néerlandaise. Dans l'ordre : l'Ajax Amsterdam, le PSV Eindhoven et le Feyenoord Rotterdam. Heureux hasard, c'est aussi leur classement cette saison en championnat. Et au XXIe siècle, l'écart est flagrant. Feyenoord, 15 titres de champion au total, n'a remporté l'Eredivisie qu'une seule fois depuis deux décennies (en 2017). Mais «de trots van Zuid» («la fierté du Sud», l'un des surnoms du club) a aussi brillé sur la scène continentale par le passé. Il a remporté la C1 en 1970 et la C3 en 1974 et 2002. Et pourrait donc garnir son armoire à trophées d'une C4 cette année.

Dessers en plat de résistance

Il est, avec Tammy Abraham de l'AS Rome, le meilleur buteur de Ligue Europa Conférence cette saison (et donc de l'histoire de la compétition). Cyriel Dessers a fait de la C4 sa compétition fétiche. L'attaquant international nigérian a inscrit 8 buts en 10 matches, dont un doublé en quart retour contre le Slavia Prague (1-3) et du pied gauche, alors qu'il est droitier. Prêté par le club belge du KRC Genk, il est l'arme fatale de Feyenoord. Il faudra aussi surveiller l'ailier colombien Luis Sinisterra (22 ans), le latéral gauche néerlandais Tyrell Malacia (22 ans) et le milieu de terrain turc Orkun Kökcü (21 ans). Ces deux derniers ont vu leurs noms être associés à l'Olympique Lyonnais dans des rumeurs de transfert ces derniers mois.

La très chaude ambiance de Rotterdam

Si les Marseillais pensaient souffler après leur déplacement chez le PAOK Salonique, ils ne sont pas au bout de leurs surprises. Aux Pays-Bas, la plus chaude des ambiances, elle est dans les tribunes du Kuip («la cuve» ou «la baignoire» en néerlandais) et ses plus de 50.000 places. Pour preuve, le club néerlandais a écopé de dix amendes par l'Uefa depuis le début de la saison, pour un total de près de 500.000 € ! «A l'approche des rencontres face à l'OM les 28 avril et 5 mai, le club adresse donc une demande urgente à ses supporters pour éviter que Feyenoord ne reçoive encore plus d'amendes», a imploré le club dans un communiqué. Il lui faut aussi composer avec des hooligans persistants. En octobre dernier, des dirigeants de l'Union Berlin ont été agressés dans un restaurant de Rotterdam. « Nous sommes démunis par rapport à ces comportements», reconnaissait le directeur général du club néerlandais, Dennis te Kloese.

L'entraîneur du Feyenoord admire Sampaoli

Arne Slot, 43 ans, est l'un des fils spirituels de Jorge Sampaoli, 62 ans. L'hebdomadaire Voetbal International s'est attardé sur cette relation entre les deux entraîneurs. Ancien joueur, Slot, qui vit sa première saison sur le banc de Feyenoord, a qualifié de «spécial» pour lui que d'affronter l'OM de Sampaoli. «Il y a quelques années, il n'y avait que quelques entraîneurs qui avaient le courage de mettre une pression élevée et agressive, rembobine Slot. Sampaoli en était un, avec Marcelo Bielsa.» Le coach néerlandais estime être un acharné de l'analyse et du travail, comme l'Argentin. Et si Sampaoli a bien étudié son adversaire, alors il a vu «un Feyenoord qui utilise un style de jeu similaire» à celui de Marseille, souligne Slot.

© PANORAMIC

Robin van Persie fait partie du staff

Vous êtes-vous déjà demandé ce que devenait Robin van Persie depuis la fin de sa carrière en 2019 ? L'ancien avant-centre néerlandais (102, 50 buts), passé par Arsenal, Manchester United et Fenerbahce, avait joué une ultime saison dans son club formateur de Feyenoord. C'est ici même à Rotterdam, la ville où il est né, qu'il a entamé sa reconversion. Il avait été nommé entraîneur des attaquants en mars 2020. Puis il a pris les rênes de l'équipe des moins de 16 ans un an plus tard, tout en gardant un rôle dans le staff d'Arne Slot. Âgé de 38 ans, van Persie s'est vu offrir un poste d'adjoint par son compatriote Erik ten Hag à Manchester United, selon le Daily Mirror. Sa réponse tendrait vers le nom afin de rester à Feyenoord, où son fils Shaqueel, 15 ans, monte en gamme au centre de formation.

Chaude ambiance, van Persie ou «style similaire à l'OM» : 5 choses à savoir sur le Feyenoord Rotterdam