VIDÉO - “Je l'ai élevée sans savoir comment” : Sandrine Kiberlain surprend quant à l'éducation de sa fille Suzanne Lindon

VIDÉO - “Je l'ai élevée sans savoir comment” : Sandrine Kiberlain surprend quant à l'éducation de sa fille Suzanne Lindon © Capture d'écran / Canal+ VIDÉO - “Je l'ai élevée sans savoir comment” : Sandrine Kiberlain surprend quant à l'éducation de sa fille Suzanne Lindon

Ce mercredi 26 janvier, Sandrine Kiberlain voit sortie en salles sa première réalisation Une jeune fille qui va bien. La veille, l'actrice en promo a accepté de répondre aux questions d'En aparté sur Canal+. L'occasion d'en dire plus sur l'éducation de sa fille Suzanne Lindon.

C'est au même moment que sa fille de 22 ans, Suzanne Lindon, que Sandrine Kiberlain a décidé de signer sa première réalisation. Alors que cette dernière, précoce, a réalisé Seize Printemps, sorti en 2021, la comédienne de 53 ans passe de l'autre côté de la caméra pour la première fois avec Une jeune fille qui va bien, sorti ce mercredi 26 janvier. Invitée pour en faire la promotion dans En aparté sur Canal+ la veille, mardi 25 janvier, la comédienne de 9 mois ferme a évoqué sa relation avec la fille qu'elle a eue avec Vincent Lindon, mais surtout l'éducation qu'ils lui ont donnée.

"Je l'ai élevée sans savoir comment, en faisant ce que je sens", a-t-elle fait savoir. C'est donc d'une manière très instinctive que Sandrine Kiberlain a éduqué Suzanne Lindon, refusant donc tout conseil, comme elle l'a admis. "Quand c'est ce qu'on a de plus cher, on fait que ce qu'on sent. Même les conseils, on ne peut pas l'entendre, parce qu'il y a que nous qui savons...", a-t-elle continué. Sandrine Kiberlain a rappelé également qu'elle n'était pas seule pour élever sa fille puisque Vincent Lindon, son père, était aussi présent. "Et son père ! Je ne suis pas toute seule", a-t-elle déclaré.

>> Découvrez le diaporama : "Leni Klum, Chloé Jouannet...Ces "filles de" ont choisi de marcher dans les pas de leur mère"

"Quand c'est ce qu'on a de plus cher..."

La liberté a été probablement au coeur de cette éducation. Et aujourd'hui encore, Sandrine Kiberlain souhaite ne pas empiéter sur le chemin que trace la jeune réalisatrice Suzanne Lindon, comme elle l'a fait savoir ce mardi 25 janvier dans Télématin (France 2). Pas question donc de la caster pour Une jeune fille qui va bien. "Parce que ma fille a son chemin et qu'elle a bien voulu le faire toute seule. Je ne vais pas empiéter sur sa vie d'artiste qui commence très bien", a-t-elle expliqué.