Maroc : Où sont la pédagogie et les contenus pour l'éducation à l’environnement et au développement durable ?

© Fournis par Yabiladi

Alors que le Maroc aspire à devenir un champion en matière d’énergies renouvelables et pour ce qui est de l’économie verte et le développement durable, son système éducatif manque cruellement de compétences et d’outils.

Le changement des comportements et des attitudes des citoyens passe avant tout par l’éducation. Mais à l’heure où le Maroc se distingue comme pays engagé pour la protection de l’environnement, la préservation de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique, le volet relatif à l’environnement et au développement durable dans son système éducatif peine à remplir sa mission, selon une nouvelle étude. Publiée par six chercheurs de l’université Moulay Ismail et l’université Mohammed V de Rabat, elle s’est intéressée à la place de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) pour la sensibilisation et la conscientisation, partout dans la société, dans tous les domaines et surtout en milieu scolaire.

Afin de se constituer une idée générale sur la place de la discipline de l’éducation à l’environnement (EE) dans le système éducatif et curricula scolaire et son apport dans l’éducation à l’environnement et au développement durable, les chercheurs ont tout d’abord passé en revue certaines données monographiques, avant d’analyser les textes et instructions officielles concernant l’éducation familiale. Ils ont aussi investigué certaines représentations et opinions des enseignantes de l’éducation familiale (EF) sur le programme scolaire et ses apports dans l’éducation à l’environnement et au développement durable. Un questionnaire comprenant des questions ouvertes, semi-ouvertes et fermées a été utilisé dans échantillon constitué de 55 enseignantes de l’EF exerçant dans un ensemble d’établissements du secondaire relevant de l’Académie régionale de Fès-Meknès.

Plusieurs handicaps majeurs freinent l’éducation à l’environnement

Les six chercheurs ont ainsi constaté que «la non-généralisation de la matière, l’absence de manuels scolaires et le manque de supports didactiques constituent des handicaps majeurs qui limitent l’opérationnalisation de ses orientations et la traduction de ses objectifs en pratiques pédagogiques». De plus, les résultats de leur travail montrent que, même si l’EEDD est l’une des principales vocations de cette discipline, l’EF souffre d’un «manque flagrant, aussi bien au niveau des programmes dispensés que du matériel et des contenus pédagogiques nécessaires à l’enseignement des questions environnementales», notamment en matière de biodiversité.

«A ce propos plus de 89% des enseignantes enquêtées ont exprimé un besoin prioritaire de formation, afin d'améliorer leurs compétences professionnelles et leurs pratiques d’enseignement/apprentissage en matière d’éducation à l’environnementale pour un développement durable.»

Extrait de l’étude

Maroc : Où sont la pédagogie et les contenus pour l'éducation à l’environnement et au développement durable ?