Interview créateur : Paul Dillinger, le monsieur innovation de Levi's, nous révèle ses ambitions mode

Dillinger et Levi’s, c’est une histoire qui dure depuis un peu plus de dix ans. Vice-président, et chef de l’innovation, il a rejoint cette entreprise, persuadé qu’il pouvait y trouver les réponses à ses préoccupations : comment faire en sorte que le vêtement crée de la valeur sans (trop) détruire de ressources. Son obsession.

Portrait d’un créateur dans l’air du temps… Depuis longtemps. Après quinze ans dans une société de denim dont il veut taire le nom - mais qu’on trouve partout sur la Toile - Paul Dillinger, grand gaillard aux yeux bleus et au bonnet vissé sur la tête, a trouvé chez Levi’s de quoi le rassurer sur l'avenir de l'industrie textile. Un avenir plus green que noir. “J’avais compris que le système était cassé. Je travaillais pour des marques qui voulaient toujours plus de rentabilité, d’augmentation des marges, de la vitesse de production, sans se soucier de l’impact sociétal ou environnemental”, nous raconte-t-il. Lui qui a passé l’essentiel du confinement à se débarrasser des vêtements “en trop”, et à fabriquer lui-même ses nouvelles pièces fétiches “pour se rendre compte” et en choisissant des matières à faible impact.

Il est, sinon le seul, l'un des rares designers de mode qui ne comptent que 5 ou 6 pièces dans leur garde-robe. Dont deux jeans, son préféré, un 501 - le modèle mythique de Levi's, sans cesse renouvelé - donné en 1991 par son meilleur ami, ancien coloc à l’université, et un 511 brut qu’il a acquis en intégrant Levi’s, et qu’il se félicite de ne jamais avoir lavé, pour conserver la netteté des coutures, et des “moustaches”, ces lignes qui se créent naturellement à la pliure de l’aine à force de porter le vêtement. ​​“Puisqu’on parle de gestion de ressource, il faut quand même rappeler que 37% de l’impact de l’industrie du jean est en fait dû à son nettoyage.” insiste-t-il, fustigeant la tendance américaine à nettoyer son jean dès qu’il a été porté une fois.

© Fournis par Gala Hailey Bieber, égérie Levi's, porte un 501 façon 90's : un nouveau modèle plus ample, pour plus de confort. Levi's

Chez Levi’s, il a pris un train en marche, car “la première évaluation de la marque en termes d’utilisation de l’eau, d’impact carbone, d’utilisation de ressources terrestres, mesuré à chaque étape de production d’un vêtement, a été publié en 2008.”, soutient-il. Une démarche qui l’a attiré. Depuis, il ne pense que “consistency”, (cohérence), et “sustainability” (durabilité). Il se réjouit que les vêtements conçus par Levi’s, le sont pour durer, se qualifient parmi les champions de la seconde main. Lui-même a travaillé à un 501 vertueux, fabriqué avec Renewcell, une société suédoise de déchiquetage de vêtements. Un 501 100% recyclé et recyclable: Du tissu lui-même, jusqu’à la petite languette Levi’s (en polyester), en passant par l’étiquette (en cuir), tout a été recréé pour pousser le recyclage à son paroxysme. Un produit commercialisé depuis peu et qu’il est fier de nous présenter, avant de répondre à notre questionnaire créateur.

© Fournis par Gala Levi's 501 x Renewcell: 100% recyclé, 100% recyclable Levi's

Gala : D’où vient votre vocation mode?

Paul Dillinger : La première fois que j’ai vu un défilé de Willi Smith, le créateur de la marque Williwear, lors de l’émission de The Phil Donahue Show. J’ai dit à ma mère “je veux faire comme lui”. Il faut savoir que c’était un homme noir, homo, mort du sida quelques années plus tard, mais mes parents n'ont fait aucun commentaire. Ils m’ont dit “voyons où ça va”.

Gala : Votre inspiration du moment?

P. D. : La nature. Elle fait toujours mieux que l’homme. J’essaie de comprendre les cycles naturels pour mieux penser les circuits de production.

Gala : Votre couleur du moment?

P. D. : Un indigo 100% végétal que nous développons, produit dans d’anciennes plantations de tabac dans le sud-est des Etats-Unis. Il est un peu plus profond que l’indigo que l’on connaît. J’adore.

Gala : Votre compte instagram coup de cœur.

P. D. : J’ai fait le choix depuis quelque temps de me retirer de tous les réseaux sociaux.

Gala : La pièce qui ne vous quitte jamais

P. D. : Mon bonnet!

© Fournis par Gala Levi's, une marque iconique et basée sur l'action, la résistance, et donc la durabilité, depuis ses débuts Levi's

Interview créateur : Paul Dillinger, le monsieur innovation de Levi's, nous révèle ses ambitions mode