Présentation des conclusions du rapport général au CCME et au CNDH

Nouveau modèle de développementLe président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa a tenu, lundi à Rabat, une séance de travail avec les représentants de plusieurs institutions constitutionnelles, consacrée à la présentation et à la discussion des conclusions du rapport sur le Nouveau modèle de développement (NMD).Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des Orientations Royales visant à présenter le rapport le plus largement possible

© Présenté par

Nouveau modèle de développement

Le président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa a tenu, lundi à Rabat, une séance de travail avec les représentants de plusieurs institutions constitutionnelles, consacrée à la présentation et à la discussion des conclusions du rapport sur le Nouveau modèle de développement (NMD).

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des Orientations Royales visant à présenter le rapport le plus largement possible aux niveaux national et régional et à présenter ses conclusions à tous les acteurs politiques, économiques, syndicaux et de la société civile.

Pour le président du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Driss El Yazami, cette rencontre a été l’occasion d’approfondir la discussion nationale autour des conclusions du rapport avec les représentants des institutions constitutionnelles et de présenter un certain nombre de propositions visant à élaborer un modèle de développement réussi, tout en pensant à l’horizon stratégique, d’autant plus que le Maroc connaîtra bientôt d’importantes échéances électorales.

Les conclusions du rapport général sur le NMD « mettent en évidence la capacité du Maroc à s’auto-évaluer et à établir un diagnostic clair qui présente les acquis, les lacunes et les moyens de les surmonter et de construire le Maroc de demain », a souligné M. El Yazami dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de l’Agence marocaine de presse (MAP).

Il a noté, à cet égard, que les institutions constitutionnelles jouent un rôle important dans le processus d’échange autour du nouveau modèle de développement et ce, en enrichissant le débat public sur cette question et en présentant des propositions et des solutions aux différentes problématiques soulevées. Pour sa part, la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach, a affirmé que le rapport général du nouveau modèle de développement a tracé les contours de la nouvelle stratégie du modèle de développement au Maroc, à travers l’évaluation des dysfonctionnements de la gestion du développement, louant l’approche participative adoptée pour élaborer ce rapport.

Dans ce cadre, Mme Bouayach a affirmé que le CNDH a fait des propositions portant sur nombre de sujets liés notamment aux droits de l’Homme, à l’égalité et au capital humain, dans le cadre de sa contribution, en tant qu’établissement constitutionnel, au débat public sur le contenu de ce rapport.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait présidé, le 25 mai 2021 au Palais Royal de Fès, la cérémonie de présentation du rapport général de la CSMD, et a reçu à cette occasion en audience M. Benmoussa, qui a présenté au Souverain une copie du rapport.

A l’occasion de l’audience Royale, le Souverain avait ordonné la publication du rapport de la CSMD et demandé à la Commission de mener une vaste opération de restitution et d’explication de ses conclusions et recommandations auprès des citoyens et des différents acteurs à travers toutes les régions du Royaume.

Présentation des conclusions du rapport général au CCME et au CNDH