PHOTO - Charles Aznavour honoré à Paris... Son fils Nicolas ému

PHOTO - Charles Aznavour honoré à Paris... Son fils Nicolas ému © COADIC GUIREC / BESTIMAGE PHOTO - Charles Aznavour honoré à Paris... Son fils Nicolas ému

Pour faire honneur à la mémoire de Charles Aznavour, décédé en 2018, un buste à son effigie a été inauguré à Paris, ce samedi 22 mai. Un instant émouvant pour la famille du chanteur, notamment son fils, Nicolas.

L’événement était fort en émotion. Ce samedi 22 mai, un buste à l’effigie de Charles Aznavour a été révélé à l’occasion de ce qui aurait dû être son 97e anniversaire et pour honorer sa mémoire. Organisée à Saint-Germain-des-Prés, à Paris, le quartier de son enfance, l'inauguration a rassemblé ses proches dont son fils, Nicolas, ainsi que sa sœur, Aïda Aznavour. La maire de Paris, Anne Hidalgo, et Grand Corps Malade ont également rejoint la famille du chanteur franco-arménien, décédé en 2018, en ce jour particulier.

Installé très précisément au carrefour de l’Odéon, ce buste en bronze avait été réalisé d’après un plâtre confectionné par la sculptrice Alice Mélikian, rapporte Ouest-France. Il avait ensuite été offert par la Fondation Aznavour, dont Nicolas Aznavour est le co-fondateur, à la ville de Paris en octobre 2019, un an après le décès de l’interprète de La Bohême.

© Fournis par Gala Le buste de Charles Aznavour a été inauguré au carrefour de l’Odéon dans le 6e arrondissement de Paris  COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Une inauguration solennelle

Lors de l'inauguration, à laquelle était également présente Hasmik Tolmajian, l’ambassadrice d’Arménie, Anne Hidalgo a mis en lumière la « longévité exceptionnelle de la carrière » de Charles Aznavour, et en a profité pour de nouveau apporter son soutien au peuple arménien dans son conflit avec l’Azerbaïdjan. La maire de Paris a aussi appelé à la « reconnaissance universelle du génocide arménien », qu’elle qualifie de « page sombre de notre Histoire ».

© Fournis par Gala Nicolas Aznavour, son épouse Kristina Sarkisyan, Hasmik Tolmajian, Anne Hidalgo, Aïda Aznavour et Grand Corps Malade lors de l’inauguration.  COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Au même moment, un autre buste était inauguré à Stepanakert, la capitale du Haut-Karabagh. De quoi honorer le parcours d’un artiste dont le décès a fortement marqué le monde de la musique, ainsi que ses proches, et qui devrait encore rayonner de nombreuses années. En 2019, dans les colonnes de Paris Match, Nicolas Aznavour déclarait : « Notre père nous a laissé tellement de choses… La fondation dont je m’occupe, des pièces de théâtre, des comédies musicales […] Dès qu’on ouvre une boîte, on tombe sur un projet ». L’héritage est assuré.

PHOTO - Charles Aznavour honoré à Paris... Son fils Nicolas ému