Tops/Flops Nice-Metz : Kouyaté dominant, Delort dépassé

Kiki Kouyaté a écœuré un Andy Delort hors sujet. © PANORAMIC Kiki Kouyaté a écœuré un Andy Delort hors sujet.

TOPS

Boubacar Kouyaté, puissance et solidité

Ce samedi, c'est l'ensemble de la défense messine qui s'est montrée héroïque pour défendre ce succès sur la pelouse de Nice. Mais s'il ne fallait n'en retenir qu'un seul, ce serait assurément le défenseur malien. Le stoppeur des grenats s'est montré injouable dans les airs pour les attaquants niçois avec pas moins de 10 duels remportés. Avec environ 6,4 dégagements défensifs par match, il affichait déjà les meilleures statistiques de l'élite en la matière avant le match. Ce samedi, il a explosé les compteurs en dégageant 14 ballons chauds. Pour couronner le tout, il est impliqué sur le seul but du match puisque l'action messine part de sa belle ouverture vers Centonze. Un match de guerrier pour «Kiki» Kouyaté.

» LIRE AUSSI - Les Aiglons cloués au sol par Metz

Fabien Centonze, générosité et efficacité

Le FC Metz n'a cadré qu'un seul tir dans cette partie. Il fut l'œuvre de Fabien Centonze et a fait mouche. En première période, c'est lui qui met les Grenats sur de bons rails en décalant parfaitement De Préville avant de poursuivre son action pour être à la réception du centre de l'ancien lillois. L'ancien clermontois n'a pas pour autant boudé ses taches défensives puisqu'il a récupéré 5 ballons en tout dans les pieds des attaquants niçois. Avec 8 duels remportés, il s'est lui aussi montré très solide lorsque les Messins étaient acculés dans leur surface, en fin de seconde période. Avec 4 buts en Ligue 1, il est le meilleur buteur du club cette saison et sa forme olympique du moment sera primordiale dans la quête de maintien du FC Metz.

Nicolas De Préville, une activité de tous les instants

L'ailier messin fait désormais partie des meubles de notre Ligue 1. Mais à bientôt 31 ans, il n'a visiblement pas pris une ride et l'a prouvé ce samedi soir. Très actif sur son couloir, son duo avec Fabien Centonze sur l'aile droite a parfaitement fonctionné à l'image du but. Son centre pour le latéral grenat est millimétré et ne demandait qu'à être décisif, ce qu'il fut. L'ancien rémois aurait même pu être décisif plusieurs fois notamment à la 56e minute. Sa projection dévastatrice sur l'aile droite lui permet de casser plusieurs lignes adverses. Sa passe pour Niane est parfaitement dans le tempo mais l'attaquant sénégalais tire sur Todibo. Globalement De Préville a prouvé à ceux qui en doutaient qu'il avait encore largement le niveau pour évoluer dans l'élite.

FLOPS

Andy Delort a tout raté

Soirée compliquée pour Andy Delort et c'est un euphémisme. L'ancien du MHSC n'a quasiment rien réussi ce samedi sur la pelouse de l'Allianz Riviera. Alors oui, c'est bien lui l'auteur des deux seuls tirs cadrés du match pour Nice mais rien de fondamentalement dangereux pour l'arrière-garde messine. Dans le jeu, il a été à contretemps notamment sur cette action à la 39e minute. Alors qu'Amine Gouiri est seul dans la surface, l'attaquant algérien fait le choix du raid solitaire et se fait subtiliser le ballon. Et lorsqu'il s'est montré altruiste, il n'a pas toujours été juste techniquement puisqu'il n'a réussi que 57% de ses passes. Sans compter ses 10 duels et ses 16 ballons perdus.

Justin Kluivert, volontaire mais inefficace

On peut, bien évidemment, mettre l'intensité déployée au crédit de Justin Kluivert sur cette rencontre. Mais les dirigeants niçois attendent certainement mieux dans l'efficacité de la part de leur joueur, recruté l'été dernier. Sur les 6 centres qu'il a tentés dans ce match, 4 ont été loupés, soit repoussés au premier poteau, soit envoyés... au 3e poteau. Il a également perdu beaucoup de ballons (14) et sa seule tentative du match s'est envolée dans les tribunes de l'Allianz Riviera. Le rejeton de Patrick Kluivert dispose d'un indéniable talent mais il est encore loin de faire de l'ombre à son illustre paternel.

Ibrahima Niane, quand un attaquant manque de confiance

C'est la déception majeure côté messine. La saison dernière le jeune Sénégalais de 22 ans avait débuté tambour battant avec 6 buts en 10 matchs avant de contracter une grave blessure. Cette année, il peine à retrouver son meilleur niveau et sa prestation du soir n'a fait que confirmer ce constat. À la 56e minute, il vendange une belle situation pour les grenats en tirant directement sur Todibo alors que De Préville avait réussi un magnifique travail sur l'aile droite. Dans l'impact, il n'a pas su répondre non plus puisqu'il a perdu 4 des 6 duels qu'il a disputés. Ibrahima Niane semble être l'exemple type d'un attaquant en mal de confiance. Malheureusement pour lui, compte tenu de la situation de son équipe au classement, il y a urgence à régler la mire.

Tops/Flops Nice-Metz : Kouyaté dominant, Delort dépassé