États-Unis: Joe Biden présente le plan Covid de la Maison Blanche

Le président américain Joe Biden lors de son allocution sur la réponse de la Maison Blanche au Covid-19 et au variant Omicron aux National Institutes of Health (NIH) à Bethesda, Maryland, le 2 décembre 2021. © AFP - MANDEL NGAN Le président américain Joe Biden lors de son allocution sur la réponse de la Maison Blanche au Covid-19 et au variant Omicron aux National Institutes of Health (NIH) à Bethesda, Maryland, le 2 décembre 2021.

Le président américain a présenté ce jeudi 2 décembre le plan de son administration pour faire face à la poussée hivernale de coronavirus et au nouveau variant Omicron. Au programme : plus d’incitation à la vaccination et plus de tests.

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

« Le vaccin, le vaccin, le vaccin ! » Le credo de la Maison Blanche et de l’équipe en charge de la réponse au coronavirus reste le même. Joe Biden regrette que la vaccination soit devenue un enjeu politique dans le pays.

Selon une étude de l’université Johns Hopkins, il y a 50% de plus de chances de mourir de la maladie en habitant un État républicain qu’un État démocrate. Le président appelle donc ses concitoyens non vaccinés à le faire rapidement, ceux qui le sont depuis plus de six mois à faire la dose de rappel, et également à faire vacciner les enfants. Pour cela, des centaines de cliniques familiales vont être créées à travers le pays pour que parents et enfants puissent se faire vacciner tous ensemble en une fois.

Des tests plus accessibles

L’autre pilier du plan, c’est de rentre accessibles les tests, actuellement très chers et moins répandus que dans les pays européens. Les assurances de santé privées vont être mises à contribution pour financer les autotests afin de les rendre gratuits. Pour les personnes qui n’ont pas d’assurance privée, le nombre d’autotests distribués gratuitement va être doublé.

Enfin, la pression augmente pour les voyageurs internationaux. Qu’ils soient américains ou non, ils devront présenter un test négatif la veille du départ de leur avion. 

► À lire aussi : Variant Omicron: «Pas de raison de paniquer», selon Joe Biden

États-Unis: Joe Biden présente le plan Covid de la Maison Blanche