Unification du patronat guinéen : Elhadj Mohamed Habib Hann se réjouit de « la fin du bicéphalisme » du secteur privé

© Présenté par © Présenté par

Quelques heures après la rencontre des hommes d’affaires guinéens visant à rompre le bicéphalisme qui minait le patronat, le conseil national du patronat guinéen (CNPG) a tenu ce vendredi, 25 mars 2022, une assemblée générale des fédérations membres pour la restitution des initiatives qui ont concouru à cette unification. Et, lors de cette rencontre qui a été ponctuée par une conférence de presse, Elhadj Mohamed Habib Hann, président du CNPG, s’est réjoui de l’unification qui a mis fin à des années de bicéphalisme à la tête du secteur privé guinéen. Il a aussi annoncé qu’on s’achemine désormais vers la dissolution des quatre patronats et la mise d’un patronat unique, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Devant les médias, le président du CNPG a dit qu’il a fallu faire violence sur soi pour aboutir à la réconciliation des différents patronats qui trônaient à la tête du secteur privé. Et, la volonté d’unification et de restructuration l’a emporté les divergences et les égos.

« Nous avons atteint un niveau aujourd’hui où il y a eu réconciliation. C’était l’un des premiers handicaps après qu’on ait sollicité vraiment de la restructuration. Le premier handicap était d’arriver à réconcilier les acteurs du secteur privé guinéen, parce qu’on ne pouvait pas bâtir un patronat unique sans la réconciliation. Il y avait trop de divergences, il y avait un bicéphalisme terrible qui a gangrené les patronats, et particulièrement au niveau du conseil national du patronat guinéen. Et, cela était un handicap. Pour pallier cela, je pense que nous avons essayé de faire offense à nous-mêmes de façon à aller dans la vision que nous avons lancée. On ne peut pas vouloir d’une chose et agir contre cette volonté. Donc, nous avons accepté la main tendue et par la grâce de Dieu cela s’est fait le jour de l’ouverture officielle des assises de réconciliation qui ont été lancées par son excellence monsieur le président de la République », a dit Elhadj Mohamed Habib Hann.

Pour le président du CNPG, il était temps pour les hommes d’affaires de se réconcilier et se donner la main pour le bien-être de la Guinée, d’autant plus que les autorités de la Transition sont aujourd’hui très disposées à accompagner le secteur privé guinéen.

Elhadj Mohamed Habib Hann, président du CNPG

Unification du patronat guinéen : Elhadj Mohamed Habib Hann se réjouit de « la fin du bicéphalisme » du secteur privé