Politique, santé et sport au menu des quotidiens marocains

© Fournis par Journal de Bangui Les enjeux des prochaines élections, les performances des big pharma, l'équipement des services de réanimation et des urgences des hôpitaux, la célébration à Agadir de la première Journée Internationale de l'Arganier et les éliminatoires du Mondial Qatar-2022, sont les principaux sujets traités par les quotidiens parus ce vendredi.+Rissalat Al Oumma+, qui revient sur les enjeux des prochaines élections, écrit que ces dernières ne vont pas rater leur rendez-vous et que le Maroc se rapproche de plus en plus de l'étape du renouvellement de ses institutions élues à tous les niveaux. Par conséquent l'intérêt pour cette question est censé se manifester à tous ces niveaux et dans tous les domaines et spécialités des institutions politiques, représentatives et professionnelles qui seront couvertes par les prochains scrutins, estime le quotidien. En plus de l'institution parlementaire et de ses missions, ainsi que de la concurrence légitime impliquée par le poids de la représentation dans cette institution, d'autres institutions devraient également faire l'objet d'une attention majeure de la part des différentes parties participant aux élections, notamment les élections des collectivités territoriales et des conseils communaux et régionaux, relève-t-il. Les choix du Maroc étant fondés sur la régionalisation et la démocratie locale, le Maroc a avancé dans plusieurs domaines relatifs à la mise en place d'institutions de la régionalisation en tant qu'espace propice à la concrétisation de la politique nationale de la déconcentration administrative, ajoute-t-il. +L'Economiste+, qui s'attarde sur les performances des big pharma, écrit que les chiffres astronomiques annoncés par Pfizer à l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels confirment bien le jackpot des vaccins: des recettes qui devraient avoisiner l'équivalent de 20% du PIB marocain, soit 26 milliards de dollars. En plein marasme international, ces performances ne vont sans doute pas faire taire les critiques chez ceux qui continueront d'y voir les effets d'aubaine de guerre sanitaire, car ce que racontent ces records avant tout, c'est d'abord l'histoire de géants de l'industrie pharma ayant fait le pari des blockbusters, relève l'éditorialiste. Si cet étalage de puissance semble placer certaines firmes sur une autre orbite, il faut se garder d'en attribuer le mérite à des logiques exclusivement privées, fait-il remarquer, expliquant que pour les Pfizer, BioNTech et autre Moderna aussi, la polémique n'a pas faibli sur la contribution des financements publics dans la découverte des vaccins. +Le Matin+ indique que dans le cadre de la lutte contre la Co-vid-19 et pour parer à toute éventualité, le ministère de la Santé a mis en place un plan d'action pour mieux équiper les services de réanimation et des urgences. Dans ce sens, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb a fait état de l'acquisition de 1.500 appareils de respiration invasive ainsi que 30 générateurs d'oxygène. Il a également fait savoir que le Royaume disposait de 2.316 lits de réanimation, soit une hausse de 438% de la capacité d'accueil. +Assahra Al Maghribia+ rapporte que le Maroc et l'ONU célèbrent lundi prochain à Agadir la première Journée Internationale de l'Arganier. Le Maroc et l'Organisation des Nations Unies fêteront lundi prochain à Agadir, la première Journée Internationale de l'Arganier. A cette occasion, un évènement de haut niveau sera organisé sous la présidence du ministre de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et des forêts, Aziz Akhannouch, indique un communiqué de l'Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l'arganier (Andzoa). Organisé en format hybride, cet événement sera suivi à travers le monde, en live sur la web TV des Nations Unies, ainsi que sur YouTube et sur les réseaux sociaux. Au registre sportif, +Assabah+ rapporte que la Commission d'urgence de la CAF, en concertation avec la FIFA, a décidé de reporter au mois de septembre les éliminatoires africaines de la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022, qui devaient se jouer en juin 2021, et ce en raison de la pandémie du coronavirus et les perturbations qui en découlent. Les deux instances justifient cette décision par les perturbations causées par la pandémie de Covid-19 aux différentes fédérations africaines, et décident de reporter les matchs éliminatoires aux mois de septembre (1er et 2e tours), octobre (3e et 4e), novembre (5e et 6e) et mars. En effet, les sélections africaines devront patienter jusqu'au mois de mars de l'année prochaine pour disputer les derniers tours de qualification, après avoir disputé la CAN au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022. En mars 2022, les 10 nations qui finissent en tête de leurs groupes (10), joueront des matchs à élimination directe qualificatifs au Mondial. De ce fait, le Maroc affrontera le Soudan et la Guinée Conakry au mois de septembre, et enchaînera avec une double confrontation contre la Guinée-Bissau, avant d'achever la phase de groupes en jouant le Soudan et la Guinée à domicile.

The post Politique, santé et sport au menu des quotidiens marocains appeared first on Journal de Bangui.

Politique, santé et sport au menu des quotidiens marocains