PSG-Manchester City: Guardiola refuse de répondre à une question sur Benjamin Mendy

Pep Guardiola s'est abstenu de tout commentaire sur l'affaire Mendy © @AFP Pep Guardiola s'est abstenu de tout commentaire sur l'affaire Mendy

Interrogé ce lundi sur les très graves accusations de viols et d'agression sexuelle, portées contre le Français Benjamin Mendy, son joueur, actuellement en détention provisoire, Pep Guardiola n'a pas souhaité répondre.

Accusé de quatre viols et d'une agression sexuelle, le joueur français de Manchester City, Benjamin Mendy (27 ans), sera jugé à partir du 24 janvier 2022 en Angleterre. Le club mancunien, qui était avisé depuis novembre 2020 des accusations dont le champion du monde 2018 faisait l'objet, a attendu sa troisième arrestation pour le suspendre officiellement, et n’a plus fait de commentaire depuis, préférant se murer dans le silence.

Interrogé sur le sujet à la toute fin de la conférence de presse qu’il tenait ce lundi, à la veille d’un match de poule de Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain, ce mardi (21h, en direct sur RMC Sport 1), Pep Guardiola, l’entraîneur de City, s’est tu, laissant le soin à l’attaché presse du club de lui trouver un échappatoire. Après quelques secondes de flottement, Pep Guardiola s’en est allé, sans qu’aucun mot ne soit sorti de sa bouche concernant l’affaire.

Quatre viols et une agression sexuelle

Benjamin Mendy, qui doit encore indiquer à la justice s'il va plaider coupable ou non coupable, avait été placé en détention provisoire fin août à la prison HMP Altcourse de Liverpool. Son club, où il évolue depuis 2017, l'avait suspendu quelques minutes avant l'annonce par la police de son renvoi devant la justice. Il est accusé de trois viols en octobre 2020 et d'un viol en août 2021, à son domicile de Prestbury, dans le Cheshire.

Il est aussi accusé d'agression sexuelle sur une femme, également à son domicile, au début du mois de janvier dernier. Les agressions présumées concernent trois femmes, dont une mineure. La justice britannique avait révoqué en août le régime de liberté conditionnelle du football international français lui reprochant, selon les médias britanniques, de ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire imposé dans l'enquête sur les viols présumés de 2020.

PSG-Manchester City: Guardiola refuse de répondre à une question sur Benjamin Mendy