Kev Adams bouleversé par la mort de son grand-père : “J’ai vécu un moment très dur”

Kev Adams bouleversé par la mort de son grand-père : “J’ai vécu un moment très dur” © Clovis-Bellak/Bestimage Kev Adams bouleversé par la mort de son grand-père : “J’ai vécu un moment très dur”

Dans le nouveau numéro de "Gala", en kiosque depuis le 10 février, Kev Adams est revenu sur la tragique disparition de son grand-père, l’homme qui l’a inspiré pour “Maison de retraite”, film qu’il a co-écrit.

A mon Daddy Roger.” À l’affiche de Maison de retraite, long-métrage qu’il a co-écrit avec la scénariste Catherine Diament, Kev Adams a fait un touchant clin d’œil à son grand-père, “cet homme rare”, comme il l’avait décrit sur son compte Instagram au décès de celui-ci en novembre 2020. Dans un entretien accordé à Gala — en kiosque depuis le 10 février — l’humoriste et comédien est revenu sur la disparition de ce dernier qui a laissé un grand vide dans sa vie : “J’ai vécu un moment très dur.” Et de poursuivre : “Son décès était inattendu, ce qui est toujours mieux pour les personnes qui partent, mais plus douloureux pour la famille.”

Il faut dire que pour la vedette de Haters, son grand-père a été un véritable modèle, jusqu’à comparer celui-ci à un certain “James Bond”, c’est pour dire ! L’ancien compagnon d’Iris Mittenaere s’est ainsi souvenu de son enfance passée dans les jupons de ses grands-parents adorés : “Ils m’ont élevé en partie, j’ai grandi de manière presque fusionnelle avec eux. Mes parents travaillaient beaucoup quand j’étais plus jeune et je me rendais chez eux pour le goûter par exemple”. Une complicité telle que l’acteur de 30 ans a prolongé ces rendez-vous réguliers une fois devenu grand : “On se voyait régulièrement, on allait au restaurant une à deux fois par mois, il adorait ça.

Son plus grand fan

Roger a rendu la pareille à son petit-fils puisque l’admiration entre les deux hommes s’est avérée être mutuelle. Quoi de plus naturel quand on voit défiler sur le petit écran, comme sur le grand, la chair de sa chair ? “Il découpait chaque article et enregistrait chaque émission. Il ne voulait rien rater”, s’est rappelé avec fierté Kev Adams.

Notre entretien avec Kev Adams est à lire en intégralité dans le nouveau numéro de GALA, en kiosque depuis le jeudi 10 février ou disponible en cliquant ici. Vous pouvez aussi recevoir GALA chez vous chaque jeudi en profitant d'une offre d'abonnement SANS ENGAGEMENT !