Tchad: le Haut représentant de l'Union africaine prend ses marques à Ndjamena

(illustration) Vue aérienne de Ndjamena, capitale du Tchad. © David Baché/RFI (illustration) Vue aérienne de Ndjamena, capitale du Tchad.

Le Haut représentant de l’Union africaine pour le Tchad, le Congolais Basile Ikouébé, arrivé il y a quatre jours, a pris officiellement ses fonctions, hier mercredi 28 juillet, à Ndjamena, en rencontrant le ministre des Affaires étrangères tchadien. L’accompagnement de la transition a été au cœur des échanges.

avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

L’audience entre Basile Ikouébé et Chérif Mahamat Zène a duré une heure et demie et, de bonne source, la rencontre de prise de contact est allée au-delà de l’essentiel.

À lire aussiune mission diplomatique au Tchad pour apaiser les tensions entre le pouvoir et l’UA

La feuille de route du haut représentant de l’Union Africaine, qui consiste à accompagner le Tchad pendant cette période de transition, a été au centre des discussions.

Vous pouvez rencontrer qui vous voulez dans le cadre de votre mission, a indiqué le chef de la diplomatie tchadienne au Haut représentant de l’Union Africaine.

Ce jeudi, Basile Ikouébé va rencontrer les partenaires techniques et financiers du Tchad, sur qui compte le pouvoir de Ndjaména pour une réussite de la transition.

Wakit Tama veut faire entendre sa voix

Il rencontrera aussi, mais plus tard, des partis politiques et des organisations de la société civile qui contestent la manière dont les préparatifs du dialogue sont menés.

C’est aussi la raison pour laquelle le collectif Wakit Tama, qui ne se reconnaît pas dans la conduite de la transition, entend marcher ce jeudi sur tout le territoire. Une manifestation autorisée par le ministre de la Sécurité publique, au moins dans la capitale.

À lire aussi: au Tchad: l'opposition dresse le bilan des 100 jours de la prise de pouvoir de Mahamat Idriss Déby

Tchad: le Haut représentant de l'Union africaine prend ses marques à Ndjamena