Angleterre : Manchester City sacré sans jouer

Joie des joueurs de City après le but de Riyad Mahrez en demi-finale de Ligue des Champions © Wolfgang Rattay/REUTERS Joie des joueurs de City après le but de Riyad Mahrez en demi-finale de Ligue des Champions

Les Citizens n'en demandaient pas tant. Hier soir, leurs rivaux de Manchester United se sont inclinés 2-1 à domicile face à Leicester. Une défaite qui permet à City d'être sacré sans jouer.

En effet, à trois journées de la fin du championnat, les hommes de Pep Guardiola comptent 80 points, soit dix longueurs d'avance sur les Red Devils. Ils ne peuvent donc plus être rejoints au classement. Dès le coup de sifflet final, l'entraîneur de United Ole Gunnar Solskjaer a tenu à féliciter les Citizens :

"Tout d'abord, félicitations à Man City pour avoir remporté le championnat. Cette équipe le mérite, il faut le dire. C'est là que nous voulons être, mais nous n'y sommes pas encore", a déclaré le technicien norvégien en conférence de presse. "Les Citizens ont mis la barre très haut, et c'est à nous maintenant de tout faire pour l'atteindre".

Troisième titre en quatre ans

Il s'agit du septième titre de l'histoire de Manchester City, le troisième en quatre ans. Après avoir remporté la League Cup, Pep Guardiola et ses joueurs peuvent désormais viser un formidable triplé. A condition de battre le Chelsea de Thomas Tuchel en finale de la Ligue des Champions, qui aura lieu le 29 mai prochain.

Le Barca cale

En Espagne, le FC Barcelone a raté l'occasion de mettre la pression sur ses adversaires. Hier soir, le Barca n'a pu faire mieux que 3-3 face à Levante. Suite à ce match nul, Lionel Messi et ses partenaires sont toujours deuxièmes de Liga, à une longueur de l'Atletico Madrid, qui peut les distancer en cas de victoire face à la Real Sociedad ce soir. Pire encore, le Barca peut se faire doubler par le Real Madrid, qui jouera demain contre Grenade. A deux journées de la fin, le suspense est toujours de mise en Liga.

DFB : Keller a présenté sa démission

Élu en août 2019 à la tête de la plus grande fédération sportive du monde, Fritz Keller s'est retrouvé sous le feu des critiques fin avril après avoir comparé Rainer Koch, l'un de ses adjoints, à Roland Freisler, un juge du régime nazi, tristement célèbre pour avoir envoyé des dizaines d'opposants à la mort et participé à la conférence de Wannsee qui avait décidé de l'holocauste.

Dans un communiqué publié lundi soir, la DFB a annoncé que Fritz Keller remettra son mandat à disposition lundi 17 mai prochain, et ce après sa comparution devant une juridiction interne de la DFB, pour répondre de son dérapage verbal.

Angleterre : Manchester City sacré sans jouer