“C’était violent” : les regrets de Pierre Palmade sur sa célébrité précoce

“C’était violent” : les regrets de Pierre Palmade sur sa célébrité précoce © Capture d'écran RMC/Youtube “C’était violent” : les regrets de Pierre Palmade sur sa célébrité précoce

Dimanche 17 avril, Pierre Palmade était à l’antenne de RFM pour répondre aux questions de Bernard Montiel. Dans cet entretien, le comédien s’est livré, entre autres, sur son ascension fulgurante qui lui a parfois donné le vertige…

Lundi 18 avril sera diffusée sur TF1 “lls s’aiment… enfin presque !, fiction adaptée de la pièce culte de Michèle Laroque et de Pierre Palmade. Une consécration pour ce dernier, venu parler de son parcours sur les ondes de RFM, dimanche 17 avril. “Quel regard portes-tu sur ce petit garçon qui est arrivé à Paris et qui rêvait de monter sur scène et d’écrire des sketches ?, l’a questionné Bernard Montiel. Et l’intéressé de répondre avec sincérité : “Célèbre à 20 ans, c’était violent. Peut-être qu’il aurait fallu attendre quelques années de plus pour que je sois un peu plus équilibré.

En effet, le comédien de 54 ans a su conquérir petits et grands grâce à son charme et à son humour incisif, et ce, très tôt : “C’est arrivé d’un coup. Je voulais juste monter sur scène tous les soirs et se sont ajoutés à cela la célébrité à la télévision, l’argent, parce que j’ai écrit pour Muriel Robin et pour plein d’autres gens…Et d’ajouter avec recul : “On ne sait pas qui on est à 20 ans et le public, lui, vous dit qui vous êtes. On ne comprend pas pourquoi tout le monde vous regarde dans la rue, on croit qu’on est beau, alors qu’on est juste reconnu. Tout vous arrive trop vite en claquant des doigts.Pour rappel, Pierre Palmade a écrit en 2019 un ouvrage consacré à sa notoriété précoce : Dites à mon père que je suis célèbre, paru aux éditions HarperCollins.

Un acteur bien entouré

Heureusement pour lui, Pierre Palmade a pu compter sur le soutien de nombreux visages bien connus du paysage cinématographique français. Parmi eux, Muriel Robin. “Moi qui me suis senti seul toute ma vie, je l’ai été un peu moins le jour où j’ai croisé Muriel Robin. Notre rencontre a changé nos vies, avait-il confié dans les pages de Télé Star, en kiosques lundi 11 avril. Et d’ajouter : On rit tellement des mêmes choses, on s’est reconnus !